Provins (77)

Publié le par camus

 

Provins, Seine et Marne

 

 

 

C'était par un beau samedi de juillet, enfin beau

tout est relatif quand on sait ce qui va arriver. En

effet, Dorothy et Dorothée (ké koi ?) étaient bien

tranquillement installées dans leur pénates quand une

violente tempête souleva leur maison pour la déposer

loin, lon très loin de chez elle. Lorsque la maison se

posa sur le sol, ce ne fût pas sans violence, elle écrasa

la charette de Jéjé l'Epouvantail, horreur ! Malheur !!

 

 

  FY1 Collégiale Saint Quiriace, Provins

la collégiale Saint Quiriace

depuis la tour César

 

  

Et dire que ce pauvre Jéjé était parti voir le

Magicien d'Oz à Provins pour devenir un homme,

un vrai, son voeu était bouleversé car désormais il

devait demander une nouvelle charette. Dorothy

et Dorothée se proposèrent de l'accompagner pour

aller voir ce fameux magicien qui leur permettrait

de rentrer chez elles.

 

 

 

FZ7 Remparts, Provins

 les remparts près de la porte Saint Jean

 

 

Tous les trois arrivèrent devant de menaçants

remparts, brrr c'était la fameuse cité d'emeraude

ou habitait le magicien, il fallait trouver une entrée

afin de pénétrer dans la ville.

 

 

 

FZ8 Remparts, Provins

une des tours des remparts

 

 

Jéjé l'Epouvantail proposa d'escalader une

tour, les deux donzelles refusèrent catégoriquement,

il fallait trouver une autre issue. Tous trois se mîrent

à réfléchir quand ils entendîrent un cri... à glacer le sang.

 

 

 

FZ6 Remparts, Provins

les remparts de Provins

 

 

Un lion se présenta à eux, l'air terrifié. Les

deux jeunes filles lui demandèrent ce qui fesait

si peur au fauve. "Vous" répondit t'il, ce qui lui

valu une tape derrière la tête (façon Gibbs de

NCIS) de la part de chacune pendant que

l'épouvantal lui se gaussait.

 

 

 

FZ5 Remparts, Provins

la fameuse entrée déboulant

près de l'enclos des aigles

 

 

Le lion avoua qu'il se rendait chez le magicien

d'Oz pour lui demander de lui rendre le courage.

Et bien ça alors, quelle coincidence, les quatre

compagnons décidèrent de faire route ensemble.

Le lion leur indiqua une petite entrée dans la muraille

semblant mener à la cité d'emeraude, mais seul, il

avait trop peur pour s'y aventurer. L'épouvantail

s'engoufra dans le passage sans demander son reste,

il attrappa quelques araignées endormies dans leurs

toiles pour les manger ensuite, ce qui dégouta

tout le monde.

 

 

 

FZ4 Remparts, Provins

vue du haut des remparts

près de la porte de Jouy

 

 

Ils arrivèrent en haut des remparts, ils purent

y admirer la superbe vue sauf que le lion n'arrêtait

pas de parler ce qui agaça passablement les autres,

Dorothy fît mine de le pousser par dessus la

muraille, les autres décidèrent qu'il pouvait encore

servir, il avait bien trouvé une entrée. Au sommet,

ils rencontrèrent un étrange individu, tout de fer

vétu, il semblait triste... allons bon il n'y a que

des cas sociaux dans ce patelin ?

 

 

 

FZ3 Boite à lettre, Provins

une jolie boîte à lettre près

du caveau du Saint Esprit

 

 

Que t'arrive t'il l'ami demanda le lion, l'homme de

fer avoua rechercher le magicien d'Oz pour lui

demander un coeur. Décidément, tout le monde

cherchait le magicien, le bougre n'allait pas chomer

dans les heures qui suivront. Bien évidemment lorsque

le tas de féraille avoua connaître la cité d'emeraude,

tout le monde s'empressa de le supplier de les

accompagner. Mal leur en a pris.

 

 

 

FZ2 Grande Rue, Provins

la rue commerçante principale

 

 

Les cinq aventuriers arrivèrent dans une rue

festive, tout le monde avait l'air de s'amuser,

on y fesait de la musique, on y dansait, on y chantait,

on y fesait même des bulles. L'épouvantail alla jeter

de sa paille sur tout le monde sous les yeux médusés

de demoiselles, le lion avait trop peur et préféra se

cacher aux toilettes, quant à l'homme de fer, il

préféra s'assoir sur un calvaire au milieu d'une place.

 

 

 

FZ1 Calvaire, Provins

le calvaire place du Châtel

 

 

Il avait l'air malheureux, vivement que le magicien

lui donne un coeur, ses jérémiades commençaient à

devenir irritantes, du coup, il fût affublé d'un sigle

distinctif que Dorothy grava sur la plaque d'acier

qui lui servait de dos, G.O (Génant Organisateur).

L'homme de fer se leva et décida de reprendre

la route quitte à laisser l'empailleur et le froussard.

 

 

 

FY8 Place du Châtel, Provins

le carrousel place du Châtel, un

magasin de décoration à l'arrière

 

 

Pas dupes, les deux lascars rejoignîrent le groupe

aussitôt, et bientôt on quitta la place au calvaire

et au puit pour s'engouffrer dans les rues festives

de la cité d'emeraude. On y vît un carrousel, des

boutiques, des échopes, des vieilles pierres mais rien

qui ressemblait à des pierres précieuses vertes.

 

 

FY7 Villa Saint Thibaut

une batisse donnant sur la place du Châtel

 

 

Le magicien devait sûrement se trouver dans

cette grande tour, hop hop, aussitôt dit, aussitôt

fait, la joyeuse troupe se lança dans l'ascension

du monument qui surplombait la ville. On l'appellait

Tour César si l'on en croyait les écritaux, on fouilla de

fond au comle, de la base au sommet, de la flèche aux

entrailles, mais rien, pas de magicien. Peut être se

trouvait il dans ce temple en face ?

 

 

 

FY6 Tour César, Provins

la tour César

 

 

Il y avait un joli batiment en forme de dôme

avec une croix en son sommet, l'homme de fer ne

voulait pas redescendre pour s'y rendre, il avait bien

trop peur du vide, pourtant il fallait y aller, c'était

sûrement là que se trouvait le magicien. Le lion

poussa l'homme de fer jusqu'en bas des marches

mais lui se retrouva coincé dans l'étroit couloir.

 

 

 

FY2 Tour César, Provins

 la tour César vue du bas

 

 

Les deux demoiselles et l'épouvantail prîrent de

l'élan et rentrèrent de toutes leurs forces dans

la carcasse du lion froussard mais bavard. Tout le

monde roula dans les escaliers jusqu'en bas de la

tour sans manquer d'écraser l'homme de fer qui

attendait patiemment en bas. Ouf !! l'atterrissage

fût rude mais sans casse heureusement, sauf pour

la chaussure de l'homme-boîte de conserve. 

 

 

 

FY3 Collégiale Saint Quiriace, Provins

la place devant la collégiale

 

 

Ils arrivèrent peu après devant l'édifice qui

ressemblait à une église, une croix de fer se

tenait devant le batiment, on pouvait lire sur le

fronton, Saint Quiriace. Peu être le gérant du

temple connaissait le magicien. Ils entrèrent mais

à leur grande déception, l'endroit était vide, ils

appelèrent, ils crièrent, en vain, pas de magicien.

 

 

 

GA2 Collégiale Saint Quiriace, Provins

la coupole de la collégiale Saint Quiriace

 

 

Soudain, une voix rententît dans le choeur "Dites

donc jeunes gens, c'est pas bientôt fini ce rafut ?!"

Le lion s'empressa de se cacher dans le confessionnal

alors que les filles répliquèrent par un "Qui êtes vous ?!

Montrez vous !!" assez cinglant. La voix se présenta,

Saint Quiriace était son nom et cette collégiale était

son antre. Il prît la peine de faire visiter les lieux

à l'équipe pour finalement avouer qu'il ne savait pas

ou était le magicien mais qu'on les renseignerait

sûrement dans la grange aux dîmes.

 

 

 

FY5 Collégiale Saint Quiriace, Provins

quelques vitraux de la collégiale

 

 

Damned ou trouver cette grange ?! L'épouvantail

semblait savoir, l'appel de la paille sûrement, il

sorti de la collégiale, traversa la place et dépassa

la tour. "Hey attends nous !" s'écrièrent les autres

essouflés. Ils arrivèrent dans une petite rue, la

grange se tenait là, on leur expliqua qu'on y trouvait

tout les métiers de la ville, le magicien était peut être là.

 

 

 

FY0 Grange aux dîmes, Provins

le sous-sol de la grange aux dîmes

 

 

On remis aux ompagnons, d'étranges appareils

rouges pour communiquer avec les esprits de la

grange et les commerçants qui s'y trouvait. Le lion

avançait en râlant, il n'appréciait pas que l'appareil

pouvait être plus jacasseur que lui, l'homme de fer se

précipita au sous-sol et l'épouvantail s'éffondra déçu

par l'absence de paille. Dorothy et Dorothée qui

n'avaient pas perdu leur bon sens demandèrent le

magicien, on leur annonça qu'il se trouvait sûrement

dans les souterrains... pour méditer.

 

 

 

FX9 Grange aux dîmes, Provins

un des métiers présenté dans la grange

 

 

Elles ramassèrent l'épouvantail inconsolable,

comment allait il faire lorsqu'il serait devenu

un homme ? On débusqua le lion qui s'en donnait à

coeur joie de sauter sur le pauvre appareil disloqué.

Puis on tira l'homme de fer, plus sec et rigide que

jamais dans son caveau à guetter les artisans tous

plus immobiles les uns que les autres.

 

 

 

FX8 Grange aux dîmes, Provinsle métier de tissage, fierté de Provins

 

 

Il fallait se rendre dans les souterrains pour

voir le magicien, les souterrains se trouvaient sous

une étrange taverbe appellée "l'abbaye". Qu'à cela

ne tienne, il fallait s'y rendre au plus vite avant que

le magicien ne termine sa méditation. La troupe

déboussolée arriva dans une rue en pente devant

un édifice ou la foule se massait. Ce devait

certainement être ici vu la queue.

 

 

 

FX7 Abbaye, Provins

l'abbaye abritant les souterrains

 

 

Tout le monde s'engouffra dans la batisse qui

fût très sombre, les souterrains se trouvèrent aux

sous-sols... logique. Alors un par un homme, les

membres de l'équipe s'aventuèrent dans les sombres

boyaux, d'abord l'homme de fer, visiblement attiré

par les endroits sombres et tristes, puis l'épouvantail,

en quête d'un mauvais coup, vinrent ensuite les

inséparables demoiselles puis le lion, qui du coup

ne parlait plus, il devait avoir peur.

 

 

 

GA4 Remparts, Provins

 à l'intérieur d'une des tours des remparts

 

 

Un homme sorti d'un étroit et ténébreux

couloir, l'épouvantail demanda sèchement

(peut pas faire autrement le pauvre).

 

"-C'est toi le magicien ?!

-Magicien c'est mon nom ouais

-Peux tu faire de moi un homme, un vrai ?!!

-Ké ?"

Tout le monde renchérît à son tour "Moi je veux

devenir courageux !", puis "Moi je veux un coeur !" et

enfin "Nous on veux rentrer chez nous, retrouver

notre maison et quitter ces trois fous !"

 

L'homme semblait abasourdi, il se gratta la tête

puis les fixa.

"-Magicien c'est mon nom, mon nom de famille, je suis

le responsable de l'office du tourisme, z'avez pas cru

que j'étais le génie d'Ali Baba (note de l'auteur : Admirez

le niveau de culture de cet homme à l'accent du nord

à couper à la serpe) ?!!"

Et là se fût le drame...

"-On est pas à la cité d'emeraude ?!" s'époumonèrent

ils tous en choeur.

"-Z'êtes à Provins ici ! Paris ! La France ! Les bleus !

Sarkozy ! Vous z'y êtes ?!!" criait il d'une voix délurée

en agitant les mains comme un demeuré.

"-Si vous voulez rentrer, faut prendre le petit train

derrière le musée, z'y vous mènera aux remparts et

après z'avez plus qu'à suivre le parking pour

retrouver vot' cariole !"

 

 

 

GA1 Petit train, Provins

le petit train de la ville

 

 

Le désespoir était à son comble, les amis d'infortune

fîrent profil bas et se dirigèrent vers la sortie, ils se

renseignèrent pour le musée et plutôt que de contourner

l'édifice, ils le visitèrent pour sortir par la porte de

service, ce qui leur valu quelques remontrances de la

part de la donzelle qui se tenait à l'accueil. Le petit

train était là, tout le monde monta sauf le lion qui

prétexta avoir une envie pressante (pour changer).

 

 

 

GB8 Rue Saint Thibaut, Provins

vieilles maisons de la rue Saint Thibaut

 

 

Après avoir hissé le félin de force à bord du petit train,

les compagnons admirèrent le charme médiéval de ce

qu'ils avait cru être la cité d'emeraude. Ils arrivèrent

en bout de parcours, descendîrent et passèrent la

grande porte des remparts. Ils longèrent les murs

imposants de la ville, quand soudain l'homme de fer

se mît à courir vers la droite... le cimetière.

 

 

 

GA0 Remparts, Provins

 remparts près de la porte de Jouy

 

 

Il contourn les petites croix blanches qui était

censé abriter la dernière demeure des guerriers

tombés au combat, il fixa une grande stèle ornée

d'un bas relief, il était inscrit "Ci gît le magicien

d'Oz", la tête des infortunés aventuriers se mît à

tournoyer, leur vue se troubla, le sol sembla se

mouvoir sous leurs pieds, puis ce fût le noir complet.

 

 

 

GA6 Cimetière militaire, Provins

monument funéraire dans le cimetière

 

 

Les cinq se frottèrent les yeux à leur réveil, ils

se trouvèrent dans une voiture. Ils avaient tous

une forme humaine et se regardèrent tous les

cinq. Jéjé bredouilla "J'y crois pas on s'est

endormis, il est déjà 19h30, faudrait peut être

songer à rentrer maintenant". Tout le monde

acquiesa, le moteur ronronna, le GPS indiqua de

sa voix monotone la route à suivre et la voiture

démarra, s'éloigna pour ne devenir qu'un petit point

sur la route. Dans le rétroviseur, on pouvait encore

voir Provins qui bizarrement semblait briller de mille

feux et d'une couleur pour le moins innabituelle, une

teinte jaillissait des silhouettes de la cité, une

teinte verte... verte emeraude.

 

 

 

le casting :

 

Dorothy (Laetitia)

Dorothée (Coralie)

L'épouvantail (Jérôme)

Le Lion (Florian)

L'homme de fer (Moi)

 

 

 

A suivre, les mystères et les légendes de Provins.

Merci à toutes et à tous pour votre lecture !

 

 

Publié dans Photos

Commenter cet article

JACQUELINE/Mina 04/08/2010 22:08


Mais quel talent!!! j'ai un faible pour le lion bavard!! Dommage que ce n'était qu'une reve ...car moi j'y avais cru!!
:o) au passage...tes photos sont superbes!


camus 04/08/2010 23:33



Mais es tu certaine qu'il s'agit d'un rêve si tu relis bien la fin ? Par contre pour le lion il existe vraiment, il est très bavard, possède une crinière et fait des bruits étranges, véridique !



Lulu 01/08/2010 16:27


ce sont des images superbes, accompagnées de récit tout à fait à la hauteur ^^
les deux photos qui me parlent le plus sont celle des remparts près de la porte Saint Jean, et celle de l'escalier qui descend ou monte ... je trouve qu'elles me correspondent assez ... mais
magnifiques !!!


camus 01/08/2010 16:57



Oui mais quel dommage que tu ne fûsses (oh la jolie conjugaison) pas là, le récit aurai eu une toute autre dimension. Je vais jeter un coup d'oeil aux photos pour voir lequelles te correspondent
le mieux. Bon va falloir que j'organise vers chez toi, comme tu l'avais proposé, faut que je prépare Versailles et pleins d'autres trucs, marre que tu te tapes 300 bornes à chaque fois hé. Merci
pour tes compliments ^^



laetitia 01/08/2010 03:00


la vache ! jéjé flo et toi même t'ont vachement inspirer a cette sortie pour ton histoire ! bon coralie et moi on a l'aire de plante qui servent a pas grand chose ! quoi que ma moquerie graver sur
ta carcasse c pas mal ! mais j'ai vraiment bien aimer toute l'histoire ! ct drole en plus du coup je nous voyais bien tous ! comme d'ab tu déchire en ecris pour conté les histoire tu devrais en
faire plein de tites aventure rigolotes ! bravo ça m'a vraiment plus ! ;)


camus 01/08/2010 10:35



Lol tu as oublié que l'une d'entre vous a voulu pousser Florian du haut des remparts arf, que veux tu vous êtes les plus intelligentes de groupe, il fallait bien relever le niveau des garçons. Si
t'as aimé c'est le principal, j'avoue (Florian Maé sort de mon corps) que les mecs m'ont bien inspirés, ont a pris chers mais c'est pour la bonne cause. Oui oui je réecrirai pleins d'histoire du
genre, pas de soucis c'est prévu !



Merlin 31/07/2010 19:11


Tu es un conteur de génie (et ce n'est pas une hyperbole)! Merci pout ce formidable article, merveilleusement illustré. Je rêve de visiter Provins. Ses remparts, sa tour César...


camus 31/07/2010 19:22



Moi conteur de génie , Je crois que l'hyperbole est de mise. Et bien comme ça tu as pu avoir un avant goût de Provins, cette cité que tu rêves de visiter.



Martine 31/07/2010 07:59


Je relis l'histoire que j'avais survolé hier. C'est un très bel article.
Un nouvel article sur mon autre blog : http://quaidesrimes.over-blog.com
Bises


camus 31/07/2010 09:53



Merci pour l'échange et pour ta lecture assidue ^^ bonne journée à toi !