Chasseur de légendes 88

Publié le par camus

 

Journal de bord d'un chasseur de légendes

 



Chapitre 88

 

La Vierge Noire des Carnutes

 

 

J'avais déjà rédigé un article sur la catthédrale

de Chartres et sur ses innombrables mystères,

pourtant aujourd'hui j'y reviens car la fois

précédente je n'avais pu pénétrer le monstre de

pierre. Même si les lieux sont très connus, je suis

certain que bon nombre d'entre vous n'ont jamais

pensé à entrer dans les entrailles d'un chef-d'oeuvre

de l'alchimie et de l'ésotérisme.

 

 

 

II2 Cathédrale de Chartres, Chartres 

 

La cathédrale a été erigée sur un ancien site sacré

ou  fût élévé un dolmen, les druides vienrent plus

tard en ce lieu pour y pratiquer leurs cérémonies

jusqu'à l'arrivée des Chrétiens au IIIème siècle.

Plusieurs chapelles fûrent érigées ici ainsi que des

églises et toutes fûrent détruites par les flammes.

La cathédrale de Chartres fût construite par la

Confrérie des Frères Batisseurs, on dit que c'est

grâce à la fortune et au savoir des Templiers

ramenés de Jerusalem que la cathédrale pût

être édifiée tel le joyau architectural qu'elle

est jusqu'à présent.

 

 

 

II3 Cathédrale de Chartres, Chartres

 

 

On dit également que des fabuleux trésors que

les Templiers avaient ramené de Jerusalem se

trouvait la mystérieuse Arche d'Alliance, cachée à

l'origine sous le temple de Salomon et soit-disant

cachée à présent dans la crypte de la cathédrale

de Chartres. Un symbole situé sur le pilier nord

de l'entrée évoque cette fameuse arche. Il faut

aussi savoir que cette cathédrale n'est pas tournée

exactement dans la direction de Jerusalem que le

sont toutes les autres cathédrale. Paienne

Notre-Dame de Chartres ?

 

 

 

IM0 Cathedrale, Chartres

 

 

Le labyrinthe reste le symbole le plus intrigant de

la cathédrale, si on sait qu'il n'a rien à voir avec le

mythe de Thésée et du Minotaure, on pourrai y

voir un symbôle de l'alchimie évoquant la quête de

l'harmonie parfaite et du secret de la vie éternelle.

D'ailleurs on raconte que la cathédrale a été construite

sur des principes hautement alchimique, les trois

majestueuses rosaces en témoignant. Explications :

 

 

 

IL0 Cathédrale, Chartres

 

 

Les trois fenêtres sont assimilées à des couleurs,

elles mêmes faisant partie intégrante du code

alchimique. Celle restant tout le temps dans le noir

étant "Nigredo" ou "Putréfaction de la substance",

puis celle toujours innondée par la lumière de midi

serait le blanc, "Albedo" ou "Renaissance" et enfin

celle donnant naissance aux rayons du soir, serait la

rouge (Rubedo" ou "Perfection Finale". Bon nombre

d'édifice gothique en France ont été inspirés par

l'alchimie, cette science occulte qui permettrait de

changer le plomb en or et d'accéder à la vie éternelle

en possession de la Pierre Philosophale.

 

 

 

darkness-hour 7888

 

 

Autre exemple, une longue dalle rectangulaire a

été posée, elle est frappée par la lumière tous les

solstices d'été à midi pile quand le rayon de soleil

passe par un verre transparent d'un des vitraux pour

illuminé d'une façon mystérieuse cette dalle qui est

aussi un symbôle alchimique. Il faut savoir que des

trésors ramenés par les croisés et les templiers,

figurent de précieux manuscrits du savoir, sur les

arts sacrés et les traités de géométrie. Nul doute que

ces connaissances fûrent à l'origine de bien des

édifices dont cette fameuse cathédrale de Chartres.

 

 

 

darkness-hour 7890

 

 

Il y a un auteur à ne pas louper dans le domaine,

Fulcanelli et son fabuleux ouvrage "Le mystère

des Cathédrales", celui prône qu'un savoir occulte

aurait été à l'origine de l'édification de la cathédrale

de Chartres. On dit que Fulcanni serait lui-même

alchimiste, ce qui n'a rien d'étonnant. Plus étrange, on

soupçonne ce même Fulcanelli d'avoir trouvé la Pierre

Philosphale et d'être en réalité le légendaire alchimiste

Nicolas Flamel qui était donc âgé au moment de la

parution de l'ouvrage, de 596 ans, donc plus de

600 ans aujourd'hui.

 

 

 

IL1 Cathedrale, Chartres

 

 

Quand on se promène dans la cathédrale, impossible de ne

pas être frappé par tant de beauté et de grandeur, les

dimensions de la cathédrales sont particulièrement

impressionnante et la hauteur de la flèche gothique

atteint les 115 mètres de hauteurs, ce qui en fait la

troisième plus haute de France. Quand on voit les

lignes, les courbes, les détails, impossible de ne

pas y voir un signe divin, comment expliquer une

telle prouesse architecturale et une telle beauté ?

 

 

 

IL2 Cathedrale, Chartres

 

 

On se sent réellement tout petit dans une telle immensité

ou les ténèbres rôdent car la cathédrale, bien que

ses vitraux sont considérés comme faisant partie des

plus beaux du genre en France et dans le monde, la

noirceur des lieux peut en surprendre plus d'un, la

cathédrale étant très sombre à l'intérieur et le

temps capricieux de la Beauce n'aidant pas. Pourtant

il y a toujours de la lumière, surtout devant l'autel

de Notre-Dame du Pilier, allons y faire un tour.

 

 

 

darkness-hour 7893

 

 

La vierge noire de Chartres est très connue, elle

est aussi très respectée et un pélerinage a lieu

tous les ans en son honneur. N'allez pas croire que

cette vierge a une affinité avec le mal ou quelque

autre diablerie par rapport à sa couleur. Non, les

vierges noires sont très anciennes, ont une

grande affinité avec la terre nouricière et sont

généralement en bois. Leurs couleurs et leurs

fonctions en font donc des vierges noires que l'on

pourrait considérer comme primitives par rapport

à l'époque et au culte qui s'ensuit.

 

 

 

IL8 Cathedrale, Chartres

 

 

On pense que cette vierge noire, découvert il y a

fort longtemps dans l'une des cavités du dolmen

originel, qui fût présent un long moment, était l'oeuvre

des druides d'ou son affiliation avec la Terre Mère.

Alors quand on note la mauvaise direction de la

cathédrale, les mystérieuses origines de sa vierge

qu'on jugerait paiennes, les fortes similarités

avec l'alchimie pour la construction, le tout

nappé dans un voile d'ésotérisme voire même

d'occultisme, on pourrait penser que cette

cathédrale est hérétique... impie !

 

 

 

IL9 Cathedrale, Chartres

 

 

Et bien, il semblerait que le ciel protège cette

fabuleuse cathédrale, des miracles se sont déjà

produit, d'ou le pélerinage pour Notre-Dame du

Pilier et puis, elle est encore debout cette grande

batisse de pierre ou le vent de la Beauce souffle en

froides raffales (dues aux pertubations d'air engendrée

par la hauteur de la butte et surtout de la cathédrale).

Devant les portes de la crypte, on se sent à nouveau

minuscule, un voile de mystère nimbe l'endroit, la

porte monumentale semble garder de bien lourds secrets.

 

 

 

IL4 Cathedrale, Chartres

 

 

Devant les détails de l'Apocalypse ou du Jugement

Dernier, on pourrait se sentir mal à l'aise tant

notre insignifiante taille et notre grande fragilité

font de nous des êtres faibles et facilement

impressionnables et corruptibles. En me promenant

je n'avais de cesse que de guetter toutes ces

chimères et ces gargouilles qui me scrutaient du

regard. J'eu envie de me réfugier devant l'autel de

Notre-Dame du Pilier, mais pourquoi donc avoir peur

dans cet édifice consacré à la vierge Marie ?

 

 

 

IL5 Cathedrale, Chartres

 

 

IL6 Cathedrale, Chartres

 

 

IL7 Cathedrale, Chartres

 

 

Devant tant de mystères, j'avais l'impression que

ma tête allait exploser, je prie ma respiration la

plus calme et je quittais serainement les lieux mais

je ne pût m'empêcher de regarder en l'air et de

voir la hauteur du choeur, celles des rosaces ou bien

de l'orgue. J'eu une pensée pour les batisseurs, quel

joyau de l'art gothique vraiment. La Confrérie avait su

garder ses secrets comme le font les membres du

Compagnionage ou de la Franc-Maçonnerie. Je mettais

le pied dehors à présent, l'air était froid, nous n'étions

qu'à la mi-mars et le vent était encore glacial.

 

 

 

IL Cathedrale, Chartres

 

 

Je levais la tête pour éviter de croiser le regards

des démons grimaçants et j'eu le vertige en scrutant

la pointe des deux flèches si caractéristiques de la

cathédrale. Diantre ça fesait drôlement

haut, j'eu un sentiment d'admiration mélé à de

l'effroi en pensant aux ouvriers jugés tout la haut.

D'ailleurs en réecrivant ces lignes, voilà que le

malaise me reprends. Il faudrait que je pense à autre

chose, la visite de ce lieu, de ce livre de pierre,  fût

ô combien magique mais ô combien éprouvante.

 

 

Publié dans Hantise

Commenter cet article

peintrefiguratif 27/05/2013 15:53

bon tu as manger du lion ou il t'a dévoré tout cru
bonne journée

peintrefiguratif 26/03/2013 14:10

un passage pour me faire peur avec tes statue grimaçantes et pour te dire bonne journée

camus 26/03/2013 21:42



Haha bonne trouille, prochaine séance d'épouvante dans deux articles avec le Luxembourg des mystères et des légendes.



lamée 26/03/2013 09:58

Bonjour Amaury
Tu as raison,je ne suis jamais entrée dans cette si jolie cathédrale et pourtant j'y suis passée a côté de nombreuses fois......Beaucoup de mystères en effet sur la plupart de ces édifices.Bonne
journée.Aimée

camus 26/03/2013 21:41



Dommage tu loupe quelque chose en passant à côté, et comme tu le dis, ces lieux sont en effet très mystérieux.



Océanique 24/03/2013 11:56

Quand on est chasseur de légendes rien n'échappe et c'est un plaisir de revoir cette magnifique cathédrale avec tes yeux
Bisous

camus 24/03/2013 13:34



Il y a beaucoup mais alors beaucoup de choses qui m'échappent mais j'essaie de faire découvrir des lieux célèbres comme celui ci d'une toute autre façon. Le plaisir est réciproque alors, bien à
toi.



peintrefiguratif 24/03/2013 11:07

je n'avais pas remarquer toutes ses statues grimaçantes
elles font froid dans le dos
très intéressant article
bon dimanche

camus 24/03/2013 13:33



Je suis un fouineur, généralement les visiteurs regardent droit devant et tout en haut avant de baisser les yeux, moi je farfouille, je sonde et je suis habitué à déchiffrer les structures des
églises et des cathédrales donc je sais généralement par ou commencer même si j'ai toujours des surprises entre deux comme ce fût le cas à Chartres. Merci pour ton compliment.