Chasseur de légendes 78

Publié le par camus

 

Journal de bord d'un chasseur de légendes

 

Chapitre 78

 

Etape Mystique

 

 

Après notre visite de Figeac, nous avions décidé

de nous aventurer jusqu'à Saint-Cirq-Lapopie,

village célèbre pour ses ruelles, son église et son

panorama. Cependant en jetant un oeil sur la

carte, j'avais repéré quelques sites ou se

trouvaient des dolmens et autres alignements

mégalithiques. Du côté de Pont-l'Evêque et du

côté de Gréalou. Si la première destination n'était

pas envisageable car beaucoup trop éloignée,

Gréalou semblait tout indiquée.

 

Le temps était maussade, ni clément, ni

menaçant, un peu de vent par-ci, par-là,

quelques gros nuages et autres timides éclaircies,

mais bon, il ne pleuvait pas et nous approchions de

Gréalou, l'un des plus importants villages du coin.

Après avoir traversé le bourg, un panneau indiquant

les dolmens nous commandait de sortir à droite à la

sortie du village. La route n'avait rien d'un chemin

confortable, ce qui énerva quelque peu notre chauffeur

et ami. Il nous fallu faire demi-tour quand nous nous

apperçûmes qu'un petit panneau nous incombait de

prendre à droite et de nous diriger vers les hauteurs.

 

 

 HU3 Dolmen du Cayre, Gréalou

 

 

Après avoir stoppé la voiture sur le chemin

de terre, nous nous lancions à l'assaut de la

colline rocailleuse recouverte de broussailles,

impossible de voir le dolmen de là ou nous

étions, il fallait approcher le sommet pour

deviner que l'édifice mégalithique se cachait

dans les fourrés. En faisant le tour, nous

pouvions enfin voir le monument de pierre

trônant fièrement sur le sommet de la colline.

Nous devions bien êtres à 400 m d'altitude.

Je trouvais ce paysage grandiose, j'avais

l'impression de dominer la région, de me

sentir comme un chaînon indispensable

entre l'homme et la nature.

 

Tout le monde sait que j'affectionne ce genre

de pierres, vieilles comme l'Humanité, dolmens,

menhirs, allée sépulcrales, allées couvertes,

alignements, les scientifiques et les chercheurs

n'ont pas encore su bien expliquer le pourquoi du

comment de la présence de ces pierres, de leurs

fonctions, de leurs pouvoirs aussi, véritables

symbôles, réceptacles divins, artefacts mytiques,

adorations au soleil ou lieux de repos éternels, les

raisons ne manquent pas. Moi-même, suis convaincu

que quelque chose d'indéfinissable émane de ces

pierres, comme une sorte de force, une enegie qui

s'empare de vos corps, comme une sorte de

maillon nourrissant une osmose entre

l'Homme et Mère Nature.

 

 

 

HT0 Dolmen, Gréalou

 

 

Nous venions de voir le dolmen du Cayre, mais

d'autres étant indiqués, il nous fallait voir un

peu plus loin pour en voir d'autres. Sur ce chemin

de pélerinage, on sentait que les lieux étaient

respectés, un tas de pierre se tenait un peu plus

loin près d'un calvaire, le second dolmen, aujourd'hui

écroulé. Le dernier dolmen, celui du Pech-Laglayre

avait été consolidé, menaçant de tomber en poussière

lui aussi, soutenu par des sacs de sables, les pierres

porteuses avaient été déplacées elles-aussi. Car si le

dolmen du Cayre, juché sur sa montagne était le plus

majestueux, le plus important et le plus imposant devait

certainement être celui du Pech-Laglayre, vu sa taille.

 

Certes, ces pierres ne sont pas aussi impressionnantes

que leurs cousines bretonnes (Carnac, Guihalon,

Monteneuf, Champs-Dolent), elles peuvent décevoir

les amateurs de spectaculaire, dénicher ce genre de

monolithes n'est pas toujours aisé, cela demande

d'emprunter des chemins non goudronés, de se

faufiler à travers la végétation, de gravir des collines

et de franchir des gués et des barrières, généralement

pour tomber sur un tas de cailloux semblant sans valeur

mais il n'en est rien, ce sont des héritages du passé, des

témoins de notre Histoire et des sentinelles de la

nature, ces pierres ont beaucoup à dire, il y a une

âme qui se degage de ces rocs. Je me sentais

merveilleusement bien, malgré le temps et les visites

de la journée, j'avais eu le sentiment d'être en symbiose

avec les lieux et puis partir à l'aventure, à moindre

frais et en toute improvisation à toujours quelque chose

de plaisant et de diablement excitant.

 

 

Publié dans Hantise

Commenter cet article

marie-josiane 27/03/2012 16:38

Moi aussi j'adore ce genre de pierres. Il paraît que certaines abriteraient les demeures d'êtres fantastiques tels les elfes ou encore qu'elles cacheraient des trésors fabuleux mais terriblement
bien gardés.

camus 27/03/2012 21:58



Oui ce sont des portes vers d'autres mondes, la Pierre Turquaise de Saint-Martin-du-Tertre est célèbre pour le peuple féerique qu'elle abrite. Généralement il y a souvent des histoires
légendaires qui tournent autour de ces pierres, Carnac, Monteneuf, Champ-Dolent, Guihalon, Tournaise, Turquaise, etc...



L'irlandaise 07/02/2012 15:21

super cet endroit et comme toujours des photos et explications passionnantes ! bravo ! ( mais je suis déjà depuis longtemps convaincue de la beauté du N&B !)

camus 11/02/2012 12:24



Eh ça tombe bien j'ai encore beaucoup de N&B en réserve. Je savais que cet endroit te plairait, il y a comme un parfum de l'Irlande sauvage qui rôde là bas haha !



Jacqueline 05/02/2012 17:25

Comme toi ces pierres plantées ou couchées
Dolmen ou menhir
M'attirent
Nous venons de ces hommes et de cette nature mystérieuse
Merci de partager ta passion
Amicalement
Jacqueline

camus 05/02/2012 19:33



J'aime partager mes passions et je suis content que toi et d'autres y trouviez du plaisir, merci beaucoup pour ces jolis mots.



lamée 05/02/2012 14:39

Me revoici Amaury!Comme tu le sais,je ne crois pas ,je suis terre à terre,ce qui ne m'empêche pas d'aimer les légendes et autres croyances.Dans l'yonne,il y a aussi beaucoup de pierres soient qui
tournent ou qui parlent.Ton article est intêressant et je suppose que tu commentes ce que tu vois au fil de ta promenade...Je viens de mettre un article de ma promenade de tout a l'heure où je
pense qu'une des photos va te plaire,puisque nous avons ce même goût en commun.....A bientôt.Bises Lamée

camus 05/02/2012 19:32



Tu parles du cimetière ? L'église est très belle, merci de m'avoir fait partager ce coin, tu es une grande baladeuse dis moi. Ah je sais que par chez toi, il y a pleins de légendes, il y a des
pierres vivants, des créatures oubliées, des alchimistes égarés et des fantômes revanchards, quel beau pays que la Bourgogne et le département de l'Yonne. Mes commentaires je les garde dans ma
tête, mes amis ne partagent ni ma passion ni ma vision des choses à ce sujet là, ce sont des esprits logiques et carthésiens, ils ne sont même pas croyants si je ne m'abuse haha mais ça ne
m'empêche pas de beaucoup les aimer. La plupart de mes commentaires se forment avec mes souvenirs et mes réminescences, je note très peu sur place, ce qui fût parfois une erreur.



peintrefiguratif 05/02/2012 13:41

avec tes belles photos en noir et blanc j'ai l'impression de me retrouver quelques siècles plus loins avec les druides mystérieux
une belle ambiance
bonne journée ici enneigée
raymonde

camus 05/02/2012 19:28



C'est un peu un décors hors du temps il faut l'avouer, rien d'étonnant à ce qu'il nous transporte aussi loin dans le passé, à l'ère ou les pierres étaient vénérées et la nature, crainte et
respectée. Chez moi aussi c'est enniegé, merci pour tes compliments.