Chasseur de légendes 64

Publié le par camus

 

Journal de bord d'un chasseur de légendes

 

 

Chapitre 64

 

 

La Foi Blanche

 

 

Après quelques jours d'absence, il me fallait revenir

sur le devant de la scène, beaucoup de fatigue accumulée,

pas beaucoup de temps libre, la force et l'inspiration me

manquaient. Aussi je me suis dit, pourquoi ne pas revenir

sur une de mes plus belles promenades en solitaire ?

Le sujet va de pair avec mon état actuel, vous allez

pouvoir le constater par vous même.

 

 

AZ6-Eglise-Notre-Dame--Chambly.jpg

 

 

Ce fût lors de mon premier jour de vacances en

décembre 2008, j'étais alors animateur en centre

de loisirs à Bornel dans l'Oise (60) et bien que

cette période fût particulièrement éreintante pour

moi et pour ma santé, elle fût aussi l'une des plus

belles expérience dans ma courte existence. Après

avoir passé le coin au peigne fin durant mes temps de

pause (Bornel, Belle Eglise, Fosseuse, Esches,

Anserville, Puiseux le Hauberger, Courcelles, Méru,

Villeneuve les Sablons), j'avais très envie de visiter

Chambly, la ville précédant la gare de Bornel-Belle Eglise.

 

 

 

 

AZ5-Hotel-de-Ville--Persan.jpg

 

 

Lever à 4h45, il fallait être près à 5h35 et

prendre le train de 6h 03 pour arriver à la

gare de Persan-Beaumont environ 35 minutes

plus tard, par chance, il n'y eu pas de terminus à

Valmondois suite à un énième retard, je devais

profiter de la nuit pour visiter Chambly. Arrivé à la 

gare, je ne voulu pas attendre le TER direction

Beauvais, je voulais traverser tout Persan et la ZA

des Portes de l'Oise pour enfin fouler la ville de

Chambly. Un périple d'environ 30 min en marchant

vite, il fesait froid et sombre, nous n'étions

qu'à 3 jours de Noël.

 

 

 

AZ7-Eglise-Notre-Dame--Chambly.jpg

 

 

Ma promenade nocturne m'amena sur les bord de

l'Esches, cette petite rivière que j'adorait et donc

j'avais suivi le périple à Méru, puis à Esches, puis à

Fosseuse, pour continuer sur Bornel, Belle Eglise et

enfin Chambly, avant de changer de département à

Persan pour finalement se jeter dans l'Oise. Petite

séquence émotion, les petites berges illuminées des

décorations de Noël donnaient à la rivière un charme fou.

Je déambulais dans les vieilles rues de la ville qui date

tout de même de l'époque gallo-romaine voir gauloise.

Les panneaux me fascinaient, la présence de la famille

Conti apportaient un plus à la richesse historique

et au patrimoine de la ville.

 

 

 

AZ4-Eglise-Notre-Dame--Chambly.jpg

 

 

Qu'est ce qui m'avait attiré à Chambly ? Et bien

c'était son église, différente de ses modestes

 voisines, l'église de Chambly était massive et

belle, se voyant de loin, j'avais envie de la voir de

plus près et je ne fût pas déçu. Si Catherine de

Médicis est une reine très présente dans les légendes

(Musée du Louvre, château des Tuileries, Bourse de

Commerce et Château de Chenonceaux), il est en

est de même pour Blanche de Castille, ma souvereine

favorite à n'en point douter. Elle est très célèbre sur

ces pages, on avait pu la voir à Asnières sur Oise

(château de la Reine Blanche, abbaye de Royaumont),

Pontoise (ancien château, carmel), Saint Ouen l'Aumône

(abbaye de Maubuisson) ainsi qu'à Dammarie les Lys

(abbaye Notre Dame du Lys), une reine bien ancrée 

dans les légendes françaises.

 

 

 

AZ8-Eglise-Notre-Dame--Chambly.jpg

 

 

Très malade, Blanche de Castille durant un séjour

à Chambly, fût la proie d'un miracle, puisque c'est

en ces lieux qu'elle guérit de son mal. Très pieux et

très reconnaissant, son fils Louis IX, fît batir une

somptueuse église en l'honneur de la Vierge Marie

qui avait dissipé les souffrances de sa mère. Cette

église, c'est Notre Dame de Chambly et inutile de

préciser qu'elle en impose. C'est un joli témoignage

de la reconnaissance d'un homme envers son dieu,

responsable de la guérison de sa génitrice.

 

 

 

AZ9-Eglise-Notre-Dame--Chambly.jpg

 

 

Je tournais longtemps autour de la majestueuse

batisse, bien sûr, il devait être aux alentours de 7h

du matin, et bien que la maison de Dieu est ouverte

à tous et à tout moment, je ne crois pas que le curé

avait décidé d'ouvrir à cette heure ci rien que pour

mon bon plaisir. Mais ça ne m'empêcha pas d'apprécier

le coin. Je trouvais le parvis, calme, serain, non pas à

cause du fait que la ville commençait à peine à

s'éveiller. Non, disons qu'une certaine sérénité régnait

ici, quelque chose qui m'appaisa donc ma fatigue, on ne

peut pas dire que mon corps apprécia de se lever si

tôt pour un premier jour de congé.

 

 

 

IMG_9816.jpg

 

 

En me rémomorant l'histoire de cette église et de 

Blanche de Castille, je ne pu m'empêcher de penser

aux forces divines et surnaturelles qui flottent en

ces lieux. Une sorte d'essence bienfaisante qui

s'empare de votre corps et qui fait qu'à ce moment

précis, vous vous sentez bien, en paix avec vous

même, en harmonie avec ce qui vous entoure.

 

 

Publié dans Hantise

Commenter cet article

Martine / Eglantine 09/09/2010 06:52


Je suis passée devant cette église déjà mais je n'y avais pas prêté attention maintenant que je connais son histoire, j'ai envie d'y retourner et j'ai bien besoin en ce moment de me sentir bien....
Bisous


camus 09/09/2010 08:42



Je ne sais pas si tu t'y sentira bien ou mieux mais rien que pour la beauté de l'édifice et le charme de la ville ça vaut le détour.



jean--philippe 02/09/2010 19:22


bonsoir Amaury !! Vos photos sont très belles ! vous avez l'oeil et non seulement je les trouve belles mais , de surcroit : originales !! bravo aussi pour votre blog très classieux !


camus 04/09/2010 10:25



Tant de compliments ne peuvent que me faire rougir surtout quand l'on n'est pas sûr qu'ils soient mérités. Je les acceptes de bon coeur et vous remercie pour votre visite, ravi de faire votre
connaissance au passage.



Merlin, photographe amateur 01/09/2010 19:22


Magnifiques photos, mystérieuses, oniriques... cauchemardesques ?


camus 04/09/2010 10:21



Cauchemardesque ? Oh non c'est plutôt le contraire, c'est un endroit appaisant bien qu'il y ai certainement quelques esprits malfaisants rôdants dans les environs.



JACQUELINE/Mina 27/08/2010 22:19


Bien beau récit d'un petit moment magique que tu as passé et que tu nous fais partager..Le N/B donne encore plus de charme à cette magnifique église, fruit de l'amour filial!!
Bonne fin de semaine!


camus 28/08/2010 14:11



Content que le récit te plaise, c'est vrai que c'était magique, j'ai l'impression que mes lecteurs ont su ressentir l'essence même de cet instant passé devant cette église, un froid matin
d'hiver.



peintrefiguratif 27/08/2010 10:47


je viens au nouvelle toujours aussi fatigué as tu pu te reposer un peu bonne journée


camus 28/08/2010 14:09



Plus que jamais, de très grosses semaines (enfin surtout parce que je commence à être à plat, les semaines ne sont pas si dures), pas mal de remplacements, un corps qui part en pièces
détachées... vivement les vacances.