Chasseur de légendes 63

Publié le par camus

 

Journal de bord d'un chasseur de légendes

 

 

Chapitre 63

 

 

Pierres philosophales

 

 

 

Après avoir visité le Magicien d'Oz à Provins, il est

temps de nous attaquer à la face obscure de la cité

médiévale, une ville ayant abrité un lourd passé, bien

tapi derrière ces murailles ancestrales qui nous

guettent et nous défient depuis des siècles. Petite

introspection dans le Provins de l'occulte.

 

 

 

GB6 Remparts, Provins

 

 

Déjà en franchissant les épais remparts, on n'est

plus sûr de ce qui nous attends, la ville étant

très ancienne et son patrimoine étant d'une

richesse rare, on peut s'attendre à voir monts

et merveilles et les mystères qui vont avec.

L'iconographie fantastique de Provins est déjà

un premier pas dans le fantastique, avant 1767, on

arborait à la procession des Rotogations, un dragon

ailé et un lézard géant, on raconte que ces deux

créatures avait en partie détruit la ville dans le passé.

 

 

 

GB9 Remparts, Provins

 

 

Cette coutume remonte aux origines du christianisme

dans la ville, après la conversion des romains au

monothéisme, car ces derniers avant cela, avait pour

coutume d'arborer un dragon ou une autre créature

symbolique pour désigner chaque cohorte et chaque

centurie, nous sommes à ce moment là à l'apogée de

l'empire Romain et Provins existait déjà. Perçue par

les légions comme un poste stratégique grâce à ce

rocher calcaire d'ou on pouvait voir venir l'ennemi de

loin, idée reprise au Moyen-Age d'ou la construction

du château-fort.

 

 

 

FY9 Calvaire, Provins

 

 

Provins est une cité qui baigne dans l'ésotérisme et

le mysticisme religieux, si les remparts sont l'oeuvre

de Thibault IV, la collégiale Saint Quiriace, elle, est

de Henri le Libéral, fondée en 1160 sur le site d'un

ancien temple, celui d'Isis. Le seigneur s'était juré

d'honorer les mémoires d'un des évêques de

 Jérusalem. Des reliques sacrées ont été apportées

en ces lieux venues la cité sainte, ce qui valu

à Provins le surnom de Petite Jérusalem.

 

 

GB5 Collégiale Saint Quiriace, Provins

 

 

Saint Quiriace avait révélé à Sainte Hélène, la

mère de l'empereur Constantin, l'emplacement

secret des trois grandes croix dont parmis elles,

celle qu'avait porté Jésus-Christ. C'est donc dans

l'émotion que nous avons pénétré la collégiale mes

amis et moi, il règne toujours un calme sacré dans

les édifices religieux. Une sorte de sérénité impregne

les lieux, j'ai pour ma part commencer au jeu des

fouilles, peut être qu'une relique se trouve en

sous-sol, dans le caveau, mais je n'ai pu y accéder.

 

 

 

FY4 Collégiale Saint Quiriace

 

 

L'histoire des reliques de Jérusalem avait aussi

en son temps attiré l'Ordre du Temple, alors tout

puissant, trop puisque les templiers seront traqués

et dispersés afin d'amoindrir leur pouvoirs et

leur richesses qui commençaient à inquiéter

sérieusement l'église catholique et la couronne.

De là à dire que Provins renferme quelques uns

des trésors du Temple, il n'y a qu'un pas que je

me garderai de franchir.

 

 

 

GB7 Tour César, Provins

 

 

Surtout que la ville n'a pas besoin de ce surplus

financier encombrant et génant, la ville était aux

XIIème et XIIIème siècles, l'une des cités les

plus importantes et puissantes d'Europe, notamment

grâce à sa foire qui lui assurait richesse et prospérité.

Les tissus et les victuailles de Provins étaient alors

reconnues dans tout le monde occidental, il n'y avait

que très peu de villes sur le vieux continent qui

accueillaient de telles manifestations, comble de

chance, la France en possédait quatre, ce qui

valu au royaume une renommée mondiale.

 

 

 

GC4 Abbaye, Provins

 

 

Forcément, les templiers et les saints n'était pas les

seuls interessés par cette ville, les franc-maçons y avait

aussi élu domicile, l'ancienne abbaye était leur quartier

général et leur influence incontestable. Jusqu'au jour

ou eux aussi n'eurent plus le droit de se montrer au

grand jour, ils dûrent tenir des réunions et des

cérémonies secretes pour pérpétrer leur art

et leurs connaissances occultes.

 

 

 

FZ0 Place du Châtel, Provins

 

 

Nous avons pu visiter les souterrains et voir une

salle qui servait de lieu initatique pour prétendre

appartenir à la franc-maçonnerie, il fallait en effet

passer toute une nuit dans ces sombres couloirs pour

en ressortir grandit au petit matin. Comme si cela

ne suffisait pas, les murs étaient peints en noir afin

d'alourdir un peu plus l'atmosphère. J'eu un petit

frisson, on devait devenir fou là dedans.

 

 

 

GA7 Grange aux dîmes, Provins

 

 

Nul doute que bon nombre d'adeptes des sciences

occultes, se sont lancé dans diverses expériences

afin de lever le secret de la Pierre Philosophale, si

toutefois il n'en existe qu'une, et se lançant ainsi

sur les traces de l'alchimiste Nicolas Flamel.

Des reliques, des templiers, des franc-maçons,

des occultistes, voir même des alchimistes, il ne

manquerait plus que les miracles.

 

Miracle, il y en a eu, notament concernant cette eau

thermale que le petit peuple de l'antique cité qualifiait

de miraculeuse, elle servait à soigner les anémies et les

maladies du foie jusqu'au XIXème siècle. On disait que

cette eau avait la senteur de la rose, et si cette eau

a perdu de son potentiel vertueux au fil des siècles, elle

n'en ai pas moins toujours parfumée à la rose, l'une

des spécialités de Provins.

 

 

 

FZ9 Cimetière militaire, Provins

 

 

L'eau de rose viendrait il de Provins ? C'est

possible, un parfum qui était jadis une eau servant

à soigner les maladies, c'est une belle histoire je

trouve. Hélas, par manque de temps et parce que

c'était à nouveau payant, nous n'avons pas pu visiter

la roseraie de Provins située non loin de la Porte

de Jouy. C'est fort dommage mais nous nous somme

rattrapés (enfin surtout moi) sur le cimetière municipal

à l'extérieur des remparts, je voulais voir ce carré

militaire pour penser à tous ces hommes morts pour

la France, qu'ils soient de chez nous ou d'ailleurs.

Un lieu quelque peu chargé qui me fît songer

à une autre histoire.

 

En parlant d'Histoire, nous avons loupé la

maison du bourreau, un édifice forcément

intrigant de par son nom, l'un des occupants

de la batisse se nommait Cyr Sanson, et oui

il s'agit du bourreau ayant exécuté Louis VI

sous la guillotine, rien de fantastique mais un

je ne sais quoi d'inquiétant quand même. 

 

 

 

FX6 Porte de Jouy, Provins

 

 

On m'a raconté que non loin de Provins se trouvait

une maison qui mettrait mal à l'aise, rien qu'en la

regardant. Pas étonnant, elle serait hantée par un

des propriétaires qui serait mort décapité dans un

ascenseur sur son lieu de travail, son fantôme

hanterait encore les murs de sa propre maison, il

ne devait pas apprécier le fait de se retrouvrer

continuellement au boulot. Cette histoire date

d'au moins trente ans, je ne sais pas si je dois

croire les personnes m'ayant raconté ce récit

(elles étaient trois), en explorant la batisse, ils

avaient eu la vision d'un spectre décapité pendant

quelques instants, chose qui n'a pas empêché

madame de dormir, pendant que les trois hommes

qui l'accompagnaient avait affaire au revenant.

 

 

 

GA5 Remparts, Provins

 

 

Je n'ai pas eu l'occasion de voir cette maison

dont l'histoire, comme vous vous en doutez,

m'intrigue au plus haut point, mais ceci est une

autre affaire et il était temps pour nous de quitter

la cité médiéval, je pensais à ces spectacles incluant

des aigles, des machines de guerre, des chevaliers,

des danses et des concerts que nous venions de louper

par manque de temps. Nous nous éloignions

progressivement des remparts pour remonter en

voiture, à défaut de choses surnaturelles, nous avions

tout de même pu contempler de très belles choses,

qui feront ensuite de merveilleux souvenirs.

 

 

Publié dans Hantise

Commenter cet article

JACQUELINE/Mina 04/08/2010 22:11


Que de monde dans cette ville!!! Mais quant au dragon chez les romains....alors là je t'avoue...j'ai comme un doute...:0085:


camus 04/08/2010 23:34



J'ai eu le même doute, il ne s'agit pas d'un dragon a proprement parler mais d'une créature proche, nous sommes au tout début du Moyen Age, les choses évoluent et le folklore barbare commence à
entrer dans les moeurs romaines, c'est l'explication.



gribouille24 03/08/2010 20:03


kikou
trop fort j'ai presque les meme photo lol
une jolie ville mais on a pas eu le temps de la faire en entiere , mais on y retournera car ca me plairai de voir l'interieur de l'eglise
bise a toi
sakana


camus 03/08/2010 23:39



Mais non on a pas les mêmes photos et puis c'est pas une église mais une collégiale, quoi qu'il reste quelques églises dans la ville basse et pas des moches en plus. J'ai été voir ton
article, sympa vraiment !



Lulu 01/08/2010 16:34


la dimension que tu as donné a tes photos sont perticulièrement magnifique, j'adore, sa les rend presque mystiques je trouve :)


camus 01/08/2010 16:59



Merci, il fallait bien que j'en fasse une ou deux de réussie quand même, mais ce n'est rien à côté de celles de Laetitia, elles sont magnifiques. Mais le fait que tu les aimes me touche beaucoup.



Fethi 01/08/2010 13:06


SUBLIME;le Noir et Blanc!
Bon dimanche


camus 01/08/2010 16:15



Merci beaucoup vraiment !



nadia-vraie 01/08/2010 05:52


Bon matin Amaury,j'aime bien ton article,j'ai lu sur les templiers et j'ai entendu parler des frans maçons mais je ne sais trop ce qu'ils faisaient,d,après ton article,ils étaient dans le
surnaturel???.et pour le fantôme décapité...je ne sais pas si cela existe mais on parle de ces choses,fantômes,revenants,les bruits ect,il y en a qui y croient,moi,je ne sais pas trop...
Bonne journée Amaury.
Je n'ai pas réussi à te jouer un tour avec mon test...tu es trop attentif,tu as vu tout de suite.
Moi je me suis fait prendre et j'ai voulu jouer un tour...mais quelques uns ne se sont pas fait prendre.À bientôt.


camus 01/08/2010 10:41



Ah il suffit d'être attentif à ce qu'on lit, pourtant c'est pas gagné avec mon cerveau héhé. Pour les fantômes, j'étudie le sujet depuis longtemps et j'y crois, pas aux revenants sous leurs draps
blancs non mais à la matérialisation des souvenirs, des émotions et des sentiments des personnes qui ont vécues ainsi qu'aux différentes manifestations de notre insconscient et de notre
prychisme. Pour les templiers et les franc-maçons, disons qu'on a raconté beaucoup de choses sur eux à partir du moment ou ils devenaient trop puissants et trop génants, ce sont devenus des
sociétés secretes, un peu sectaires, qui amassaient les richesses et collectaient les savoirs, ils se sont lancés dans l'occultisme et l'alchimie entre autre, celui qui détenait la pierre
philosophale devenait immortel. Mais il serait trop long de tout expliquer dans cette réponse.