Chasseur de légendes 52

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 52


Le passeur noyé



C'était par un beau matin de novembre... enfin quand
je dis beau, disons que c'était entre deux nuages... de
pluie. J'ai eu la chance d'avoir une magnifique éclaircie
pendant une bonne heure. Je me trouvais à Argenteuil
ce jour là, idéal pour aller voir les lieux de la légende
du passeur de la Seine.







Sous le pont d'Argenteuil coule la Seine et de cet
endroit découle une histoire bien étrange, celle d'un
homme qui fesait passer le fleuves aux personnes le
souhaitant. L'homme n'était guère aimé, aigre, radin,
cupide et mesquin... mais n'allez pas croire que les
accusations étaient infondées... particulièrement
associal, l'homme en question n'aimait guère les autres
non plus, ne parlait pas pendant la traversée qu'il fesait
payer au prix fort.








Un jour cet homme voguait aux alentours de l'actuel
pont d'Argenteuil (qui n'existait pas à l'époque), de
mystérieux remous l'entrainèrent dans les profondeurs
du fleuve et on ne revit plus jamais l'homme. Il aurait été
capturé par une créature aquatique fabuleuse qui l'aurait
gardé à ses côtés durant des années, transformant
le passeur en une sorte de mutant pour l'occasion.


Un jour, le passeur refît surface et reposa le pied à
terre, pas pour très longtemps car ce dernier décéda
étrangement en bafouillant quelques en bafouillant
quelques paroles pour le moins étranges, "Plus jamais
je ne mettrai le pieds là bas". Quel créature s'en est
pris au passeur d'Argenteuil ? Qu'a t'elle fait de cet
homme durant tout ce temps ? Tout ceci reste un
mystère ou peut être l'homme a t'il été puni et lavé
de ses fautes et de ses péchés.







Aux alentours du pont, impossible de fouiller quoi
que ce soit, les voies rapides longent les berges et
l'édifice est très fréquenté par les automobilistes.
La Seine a cet endroit est beaucoup trop secouée
par les activités humaines et c'est avec dépit que je
me dirige vers la basilique de Saint Denys qui a été le
lieu de pélérinage pour tout ceux qui voulait approcher
une sainte tunique... la relique attire encore de nombreux
curieux et le batiment religieux baigne dans un certain
ésotérisme ce qui n'est pas pour me déplaire.

Argenteuil possède bien des secrets et des
mystères, je n'ai pu faire l'intérieur de la basilique
par manque de temps, journée de travail oblige et
c'est frustré par le timing que je retourne à la
gare d'Argenteuil. En repensant au pont, j'imaginais
Claude Monnet en train de peindre les lieux, hypnotisé
par la poésie des lieux ou influencé par le pouvoir de
l'étrange créature du fleuve.



Publié dans Hantise

Commenter cet article

Martine 07/08/2010 06:44


C'est dans cette église que j'ai enterré ma grand-mère triste souvenir... Je n'ai pas vu la tunique.
Le passeur qui se noie... s'est il vraiment noyé. Peut-être a t'il été poussé....

Nouvel article sur mon autre blog quaidesrimes : http://quaidesrimes.over-blog.com


camus 07/08/2010 16:21



Vraiment navré pour ta grand-mère, je comprends que cet endroit te touche particulièrement. Le passeur a été entrainé dans les profondeurs de la Seine par la créature qui y vit, il n'a fait que
retourner dans son élément.



gribouille24 26/01/2010 08:46


kikou .. aujourd'hui c'est l'anniversaire a Joyeux 88 vien deposer un com pour lui souhaiter
kiss bonne journée
sakana


camus 26/01/2010 22:16


J'ai pensé à Joyeux88 ce matin, j'espère que la journée fût belle pour monsieur et pour toute la famille.


Marie-Josiane 08/01/2010 13:41


Quelle fantastique légende! On en apprend tous les jours avec toi et c'est ce qui est génial!


camus 21/01/2010 09:59


Merci, c'est vrai que j'ai découvert cette légende assez récemment. Content qu'elle t'ais plu.


Lulu 12/12/2009 13:12


je comprend mieux pourquoi je suis mal à l'aise près de l'eau :p lol merci de ta prévention en tout cas :p
bisous


camus 12/12/2009 23:44


De rien, c'est moi qui te remercie pour ta visite et ton commentaire. Je tacherai de m'en souvenir si on va à la mer ensemble ^^


Muad 85 06/12/2009 09:14


Coucou Amaury, merci de nous faire découvrir cette légende.
Bon dimanche et à très bientôt,


camus 06/12/2009 10:49


Merci de ta visite, c'est toujours un plaisir d'autant plus que les hommes se font rares sur mes pages ces derniers temps... faut préserver la gent masculine lol. Bon dimanche à toi également.