Chasseur de légendes 48

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 48


De la couleur viendra la lumière



Aujourd'hui j'ai beaucoup hésité, j'avais dans un
premier temps l'intention de vous présenter les
légendes de Saint Prix mais finalement je me suis
ravisé et j'ai décidé de reporter l'article au 19
novembre, une date très importante pour moi. Du coup
en redonnant un coup de jeunes à mes photos de Saint
Prix j'ai eu l'idée de faire de même pour celles d'Auvers
sur Oise car c'est bien des légendes de cette ville dont
il va être question aujourd'hui.








Alors une fois n'est pas coutume, c'est sous le signe de
la couleur que se déroulera cet article, au placard le noir
& blanc, il en sera de même pour Saint Prix. Pour illustrer
de tels, il faut de la vie, que sa pète et que ça en jette. Les
photos ne sont pas nouvelles mais certaines sont inédites
car je ne les avais jamais publié ni sur le blog ni sur
Facebook. Les autres paraissent plus jeunes et c'est
bien l'effet que je voulais donner aux images.








Auvers sur Oise est une petite ville célèbre marquée par
le passage de nombreux artistes, on peut y voir l'atelier
Daubigny et le musée Daubigny ainsi que le buste de cet
homme près de l'église Notre Dame. Il y eu bien sûr le
sculpteur Zadkine qui fît une représentation du peintre
Vincent Van Gogh, l'oeuvre se trouve dans le jardin Van
Gogh près de la mairie. Van Gogh un nom qui hante
maintenant les rues d'Auvers, du quartier de Valhermeil
à celui de Cordeville en passant par Chaponval et
le Petit Auvers.








Vincent Van Gogh était un impulsif, il peignait une à deux
toiles par jour, un homme rongé par la solitude, sans
femme ni enfant, entretenu par son frère Théo. Dépréssif
et psychothrope, Van Gogh s'était brouillé avec le docteur
Gachet qui fût son ami. C'est le fils de ce dernier qui a
assisté aux derniers instants du peintre avant que celui ci ne
mette fin à ses jours en se logeant une balle dans le coeur.








Le fils du docteur Gachet nous raconte donc l'achèvement
de la vie du peintre, il insiste sur le fait que rien de
malhonnête n'a été formenté par lui ou par son père à
l'encontre de l'artiste et de ses oeuvres. Aucune toile n'a
été volée, il nous raconte qu'au moment de mourir, l'éternel
malade avait vu la couleur. Rimbaud avait également vu
cette fameuse couleur avant de pousser son dernier soupir.
Une couleur se transformant en lumière divine, signe que
de tels génies perdureront à travers les siècles et les âges.








D'après le fils du docteur Gachet, Van Gogh semblait
serain au moment de sa mort, il disait qu'il avait certes
échoué dans sa mission sur terre mas que cette dernière
était bien achevée et que c'était bien là. Reconnaissant
envers son frère Théo, marchand de tableaux et envers
le docteur Gachet, son esprit apaisé pût quitter l'enveloppe
charnelle... le fantôme du peintre n'a donc pas lieu de se
manifester en ces lieux.








Pourtant si le fantôme de Van Gogh ne semble pas exister,
son ombre si, et l'esprit du malade semble être palpable
dans toute la ville, du café Ravoux à la maison du docteur
Gachet en passant par le cimetière, le château de Léry, ses
jardins et le champ aux Corbeaux. Le musée Van Gogh et
le musée Daubigny sont empreints de l'âme de cet homme
si malheureux durant son existence et si choyé après sa
mort. Le cimetière est magnifique, calme et paisible, la vue
sur l'église est très belle et l'isolement du site par rapport
au bourg confère à l'endroit une aura toute particulière.



Ma vision de l'âme de Van Gogh
et d'Auvers sur Oise




Voilà ce qui caractérise le mieux pour moi Vincent
Van Gogh et la ville d'Auvers sur Oise, la tristesse
et la solitude représentée par le cimetière, la douleur
et le mal être sont représentés par les nuages d'un ciel
tourmenté qui s'efface et laisse la place au soleil étincelant
qui symbolise à la fois la blessure fatale et la lumière qui
apparait au peintre.

Alors oui c'est très saturé, les couleurs ne font pas très
naturelles mais j'ai voulu donner un effet "aquarelle" à ce
cliché pris très tôt au cimetière d'Auvers. Je sais je n'ai pas
l'habitude de montrer les cimetières mais c'était
indispensable à mon article.







Au final même si Cézanne et Pissaro ont séjourné à
Auvers, aucune présence n'est plus forte que celle de
Vincent Van Gogh, le fantôme de son mal être habite
encore certains lieux de la ville et l'ombre de son géne
plane au dessus des champs et des toits de la commune.
J'espère que cet article plaira, notamment à Sittelle
et à Raymonde mais aussi à Laetitia a qui ce sujet
devrait rappeller quelques bons souvenirs.

La visite d'Auvers me laisse toujours un souvenir spécial,
un mélange de mélancolie et d'emerveillement, la nostalgie
se mêle à l'amertume pour former une douceur qui laisse un
sentiment d'innachevé dans le coeur de ceux qui viennent voir
le coin. Peut être est ce cela la couleur, cette lumière
extraordinaire qui s'échappa de la blessure du peintre.



note :
Je vous invite à visiter le blog d'Aimée, il est très joli et
on y trouve de tout, ses animaux, ses promenades, ses travaux
en points de croix, le tout dans une ambiance chaleureuse et
conviviale. N'hésitez pas à consulter son blog pour y découvrir
son univers si accueillant.




Publié dans Hantise

Commenter cet article

eva48 27/10/2010 00:12


et pourtant
aucun tableau de Van GOGH
n ' est visible à Auvers
les deux tombes sont pratiquement recouvertes de lierre
ta photo de l" église est magnifique
avec ces branches hivernales
éva


camus 27/10/2010 22:02



Exact, juste des copies de Van Gogh (et pas en surnombre) sont visibles à Auvers sur Oise, c'est assez paradoxal, Giverny possède ses jardins de Monet et Pontoise son musée Pissaro... mais
Auvers, il y en a pour Daubigny mais c'est un autre domaine. Je vois que tu connais ^^, merci pour les compliments.



marie-madeleine 30/11/2009 19:32


J'aime bien cette vision d'Auvers sur Oise imprégnée et inspirée de Van Gogh!


Thaddée 22/11/2009 14:29


J'aime beaucoup voir l'or et le roux faire irruption dans tes photos. Ca leur donne une chaleur inattendue, réconfortante, qui nous rapproche de la vie. Bienvenue à la lumière, à la couleur, et bon
dimanche après-midi Amaury.


camus 22/11/2009 15:31


Tu as apprécié ? Alors j'en suis le premier ravi, merci pour tes précieux commentaires et tes encouragments qui me font chad au coeur. Passe également un bon dimanche.


peintrefiguratif 18/11/2009 18:52


bonsoir amaury je traine autour de l'église mais je ne m'aventurerais pas vers le cimetière la nuit en venue et seule cela me ferait peur
bonne soirée
bises


peintrefiguratif 17/11/2009 22:32


rien ne pouvait me faire plaisir que cette article parlant d'un peintre j'ai effectivement visité cette ville avec mon amie mounette
nous avons été voir ce cimetière qui se trouve en dehors de la ville un cimetière loin du bruit au milieu des champs
comme pour évitr que la folie de la ville vienne perturber ceux qui y repose
merci pour le lien que tu mets vers mon blog c'est super gentil
j'aime bien tes photos en couleur mais retravailler d'une certaine façon
bravo du bel ouvrage cette note
bonne soirée
bises


camus 20/11/2009 12:05



Je suis sincèrement content que cet article t'ais plu, j'ai pris du plaisir à le faire également et comme je sais que tu adore la peinture j'ai pensé à toi.