Chasseur de légendes 45

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 45


Le lac des miracles



Il y a un petit quelque chose qui m'a plus interessé que
d'autres à Deuil la Barre, une histoire très ancienne,
remontant aux premières heures du catholicisme, je veux
parler de Saint Eugène, un personnage nimbé de mystère
qui aurait été sauvé des eaux d'un lac... ce lac je l'ai
retrouvé, il s'agit du Lac Marchais situé bien evidemment
à Deuil la Barre. Suivez le guide.








Eugène est un catholique, archevêque de Toléde, il est
revenu en Gaule, son pays alors que l'empereur romain
Domitien avait ordonné une nouvelle chasse aux chrétiens.
Denis a été fait décapité à Lutèce et Eugène ? Il a subi
le même sort, après avoir été arrêté et torturé, il fût
décapité et jeté dans le Lacus Mercasi, le fameux lac
Marchais de Deuil la Barre

Cinq siècles plus tard, le seigneur de Deuil, Montmagny et
Groslay eu une vision dans son sommeil, celle d'un veillard
à la barbe blanche lui montrant le corps d'un saint au
fond du lac attendant une sépulture descente. Après avoir
fait fouiller le lac, on retrouva le corps intact et
parfaitement conservé d'Eugène, sa tête avait été retrouvée
près de lui, enfouie elle aussi dans la vase. On fît construire
un oratoire portant le nom du saint à Deuil... qui laissa place
à une église par la suite.








L'église aurait été le lieu d'un pélerinage suite à un
miracle bien étrange, en effet les eaux du lac prîrent
une teinte rouge sang après construction de l'oratoire, le
sang d'Eugène le saint sauvé des eaux. Peu impore ce
qu'en pense les scientifiques et les esprits logiques, ce fait
est assez interessant et je me devais d'aller voir sur
place. L'église m'avait bien plus, j'avais apprécié contempler
ses angles arrondis, ses pierres et son clocher. Une jolie
place entoure l'édifice religieux, je ne sais pas si la fontaine
est une référence au lac mais elle embelissait très bien le coin.








Arrivé au lac, je fût déçu, l'endroit était fermé, l'été
il sert de terrasse pour ceux qui veulent flâner au bord
du lac tout en sirotant  un coctail... du grand n'importe
quoi. Un panneau explicatif indique l'histoire de ce lac,
après avoir tout lu, il semblerait que plusieurs miracles,
de plus faible importance certes, aient eu lieu ici, au bord
de cet étang car il s'agit plus d'un étang que d'un lac.

Pourtant malgré les grillages, les murs de la loge d'accueil,
le débarcadère et les poubelles à proximité, je ressenti
une certaine sérénité, une sorte de paix intérieure
vient en vous et vous vous mettez à contempler les eaux
saintes, l'esprit complètement vidé, un endroit magique.
j'avais l'impression d'être observé par Eugène, le saint
méconnu puis oublié qui fût ensuite sauvé des eaux.



Publié dans Hantise

Commenter cet article

Martine / Eglantine 14/06/2010 06:24


Jolies tes photos de Deuil que je ne connais pas. Un lac ouvert que l'été pour boire un verre , c'est la première fois que j'entends cela.


camus 17/06/2010 22:59



Oui enfin c'est plus un étang qu'un lac et puis on doit pouvoir y faire du pédalo en plus d'y boire un verre ^^ Mais c'est surtout la légende qui m'interessait.



Lulu 16/11/2009 18:24


une histoire à ta hauteur de prose, illustrée a ton génie de pose, ya pa à dire, cet article veut tout dire :)
j'adore le titre aussi :p


la cotentine 15/11/2009 16:22


dommage effectivement que ce lac chargé d'histoires soit ainsi fermé au public....et si mal arrangé...c'est hélas le lot de bien des jolis endroits...


peintrefiguratif 10/11/2009 11:34


JE SUIS CONTENTE DE T AVOIR FAIT DECOUVRIR DES MERVEILLES QUE L ON A DANS NOTRE BEAU PARIS
TOI TU ME FAIS DECOUVRIR LES ALENTOURS
BISOUS


miangemifemme 09/11/2009 12:09


très bien écris et surtout joliment écrit cette article ça donne bien envie d'y aller mission réussite !!! bravo !