A Sir Simon Marsden...

Publié le par camus

 

Adieu l'ami

 

 

Aujourd'hui je tenais à marquer une pause

dans mon périple dans le Lot, initialement prévu

pour Turenne (19), cet article sera dédié à un

homme dont j'admire le travail et la philosophie, un

homme que je respecte profondément sans

l'avoir jamais rencontré.

 

Simon Marsden, photographe et chasseur de

fantômes s'est éteint le 22 janvier dernier.

 

 

 

B92.jpg

 

 

 

Exceptionnellement j'ai préféré montrer les photos

que j'ai réalisées en m'inspirant fortement de l'oeuvre

de Marsden, la première, qui représente la fontaine de

l'Observatoire à Paris, fût la dernière que je réalisais du

vivant du photographe, c'est pour celà que je lui la dédie.

Elle représente l'esprit humain tourmenté, suportant

le monde matériel et imaginaire, ne sachant s'il faut tourner

le dos aux fantômes du Luxembourg représentant le passé

ou bien s'il faut définitivement se tourner vers les sciences

et les astres lointains représenté par l'observatoire.

 

 

Sir Simon Marsden, est l'homme qui m'a inspiré

la photographie, celui qui m'a mis sur la voie, celui

par qui ses travaux m'ont montré et prouvé que je

ne devais pas avoir peur de mon style et encore

moins en avoir honte, que si c'est ce que mon coeur

me dictait, alors je devais l'écouter et suivre mon

instinct. Sir Simon Marsden est l'homme qui m'a

fait découvrir la photographie gothique, romantique

et surnaturelle, celle que beaucoup trouvent triste

et angoissante mais aussi celle que nombreux admirent

en secret, de peur de paraître "bizarre" ou "morbide".

 

 

 

HO8 Château de Versailles, Versailles

 

 

Sir Simon Marsden est l'homme a qui je doit

cette assurance à montrer des paysages inquiétants

et mystérieux, il est celui qui m'a inspiré ces périples

imagés et contés, il est celui qui m'a fait découvrir

les paysages certes angoissants et troublants mais

ô combien fascinants de plusieurs pays tels le

Royaume-Uni, l'Irlande, l'Allemagne, la Belgique, les

Etats-Unis, l'Italie, la Roumanie et même la France.

J'ai pu dernière découvrir ses clichés de Russie,

toujours aussi envoutants et fantasmagoriques.

  

 

 

HT4 Château du Paluel, Saint Vincent le Paluel

 

 

En découvrant à la Fnac, "La France hantée - Voyages

d'un chasseur de fantômes", je n'ai pu m'empêcher

de dévorer l'ouvrage et d'admirer ces tableaux

teintés de mystères et d'onirisme, découvrir ou

redécouvrir certains paysages et les récits qui les

ponctuent fût un grand moment de bonheur, j'ai

toujours une grande admiration pour ce livre qui

trône toujours fièrement dans lma bibilothèque.

Plus récemment j'ai pu acquérir "Ruines en Irlande",

édition française de "In Ruins" qui constitue

désormais une petite rareté dont je suis très fier.

 

 

 

HH7 Wellington Arch, London

 

 

Les travaux de Simon Marsden représentent

pour moi des chefs-d'oeuvres hors du temps, loins

des modes et des standards, loin de la dictature

de l'image, loin du monde de la beauté superflue

ou des ignominies de ce monde que nous rapportent

les photojournalistes (que je salue sincèrement au

passage). Il y a quelque chose de réellement poétique

dans les clichés du maître, il faut y regarder à deux

fois, à travers l'image désolée et mélancolique des

ruines, il y a une certaine lumière qui baigne dans ces

illustrations, des souvenirs et des rêves hantent les

paysages décharnés de l'artiste. C'est aussi un

bras d'honneur au carthésianisme, à la logique et

au matérialisme qui contribuent chaque jour à

faire de notre époque, un monde désenchanté.

 

 

 

HP4Château de Versailles, Versailles

 

 

Je n'ai pas honte de dire que je m'inspire

grandement des oeuvres de Sir Simon Marsden,

copiant presque son style sans jamais l'égaler.

Je n'ai pas peur d'avouer que j'ai longtemps

marché dans les pas du maître et que je continue

à le faire. J'ai à plusieur reprises suivi les traces

de cet homme lors de ces voyages en France,

Gisors, Chantilly, Chartres, Versailles, Paris,

Blandy-les-Tours, Saint-Germain-en-Laye,

Le-Mont-Saint-Michel, Dammarie-les-Lys ou

plus récemment Bonaguil et Saint-Vincent-le-Paluel.

Et nul doute que durant mes prochains voyage, l'âme

de Simon Marsden continuera à hanter mon esprit et

de se faufiler dans mon travail.

 

 

 

HJ0 Tower Bridge, London

 

 

J'avais déjà réalisé un article sur Simon Marsden,

si vous êtes interessés, je vous invite à le relire, je

tiens aussi à saluer et à encourager le travail de

personnes qui s'acharnent avec passion et intelligence

à changer l'image du paranormal, en France comme

ailleurs. Je remercie particulièrement les personnes

suivantes et vous invite à visiter leurs sites et

apprécier leur travail, Michelle Lhôrence, Erick Fearson,

Julien Avalet, Olivier Valentin, le site Maison-hantée.com

Aymeric de Valon, Isabelle Mandrou et mon vieux complice

Merlin. J'ai pris et je continue à le faire, énormément

de plaisir à partager, échanger et découvrir avec ces

personnes venant de divers horizons, qui méritent

tout votre interet et votre passion.

 

N'hésitez pas à vous rendre sur le site du maître,

que certains d'entre vous connaissent bien maintenant :

Simon Marsden et The Marsden Archive, bon voyage !

 

 

 

HS7 Cimetière, Fossé

 

 

Un grand artiste nous a quitté, la photographie a

perdu un grand homme et sa disparition m'affecte

profondément. Sir Simon Marsden s'en est allé, il

avait 63 ans.

 

 

Adieu l'artiste !

 

 

Publié dans Evenement

Commenter cet article

Marie-Josiane 27/02/2012 17:24

Quelle bien triste nouvelle! Je me souviens très bien de l'article que tu lui avais déjà consacré. Tu lui rends un magnifique hommage à travers cet article. Je suis de tout coeur avec toi.

camus 27/02/2012 19:13



A mais Sir Simon Marsden lit ce que nous écrivons sur lui haha. Je suis réellement très triste de sa brutale disparition et suis de tout coeur avec ses proches, sa famille et ses amis. Le maître
ne sera pas oublié pour autant, un livre posthume va bien bientôt voir le jour sur la Russie hantée (Ah Baba Yaga la sorcière, Raspoutine le mystique, l'abominable Almasty, les revenants des
goulags et les irradiés de Tungunska, quel magnifique pays à histoires du genre). Il était aussi prévu que Simon Marsden et Erick Fearson publient un livre sur les vampires (un vrai, pas un truc
niaiseux qui pollue les rayonnages depuis le succès de Twilight... une saga que je n'ai jamais apprécié, qui démarrait déjà moyennement pour finir en nanar à éviter quand on est passionnés). Mais
pour le moment, les négociations avec les éditeurs sont au point mort, espérons que le livre trouve une maison d'édition et qu'il connaisse le succès. Merci pour ta charmante visite et tes
souhaites qui me font chaud au coeur, merci beaucoup !



peintrefiguratif 23/02/2012 10:45

passe te donner le bonjour
raymonde

camus 23/02/2012 11:32



Bien le bonjour, très occupé comme toujours entre les visites à l'hopital et les préparatifs des vacances, le temps me manque mais je devrais publier un article sur Turenne des aujourd'hui, je
dois aussi voir avec Jacqueline pour ma venue à Lyon dans quelques jours maintenant.



peintrefiguratif 21/02/2012 11:25

je suis revue voir cet hommage à ce photographe et revoir tes photos en noirs et blancs
raymonde

camus 21/02/2012 18:03



C'est gentil pour Sir Marsden et pour moi aussi du coup ^^



Michelle Lhôrence 20/02/2012 23:38

Merci Amaury pour ce magnifique hommage consacré à Simon Marsden partit trop tôt malheureusement, un professionnel hors pair, respectant le monde de l'invisible et partageant aussi sont travail
avec le public, merci aussi pour ton hommage nous concernant, mais nous nous sommes encore de ce monde, avec une éthique rejoignant celle de Simon Marsden, soucieux de faire découvrir les aspects
méconnus du monde de l'invisible à travers nos différentes fonctions. Malheureusement, nous sommes encore peu nombreux à avoir un respect de ce monde, aussi c'est pour cela que la disparition de
cet homme est une grande perte dans l'univers de la photographie, photographies hors normes, et sensationnelle. Merci à toi Amaury. Amicalement

camus 21/02/2012 08:08



C'est une immense perte c'est vrai, c'est pour ça que nous nous devons de poursuivre son oeuvre, celle de révéler les facettes du monde invisible et de les partager, nous sommes peu nombreux mais
nous sommes passionnés et nous essayons de faire ça bien. Il était normal que je loue les mérites de chacuns d'entre vous. Merci beaucoup Michele pour cette visite et ce témoignage très poignant.



sittelle 20/02/2012 22:32

Ss clichés et les tiens sont vraiment beaux et profonds; c'est triste ce monsieur était jeune encore. Mes amitiés Amaury

camus 21/02/2012 08:05



C'est toujours une tristesse de perdre quelqu'un, merci pour tes compliments, ça fait chaud au coeur.