Chasseur de légendes 35

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 35


Dans les rouages du temps



Je n'ai passé qu' une heure dans la ville de Beauvais et
pourtant j'ai pu y voir pas mal de choses et j'ai pu y découvrir
pas mal de lieux pour le moins... insolites. Enfin pas les lieux
en eux mêmes mais plutôt ce qu'ils renferment. Descriptif
des quelques mystères de la cité.








Beauvais est donc le chef-lieu du département de
l'Oise et la plus importante ville de ce même département,
fière de ses 55 000 habitants. C'est aussi une ville figurant
dans le livre des reccords avec son château d'eau qui est
le plus haut d'Europe, sa cathédrale Saint Pierre qui possède
le plus haut choeur gothique du monde et enfin sa cloche
qui est la plus ancienne encore en activité de France. Pour
preuve, tous les midis, les habitants peuvant entendre sonner
le carillon depuis déjà l'an 1325... ça date.








Si on farfouille bien dans la cathédrale on peut
retrouver quelques gargouilles grotesques et fantastiques
d'un autre âge. Mais c'est surtout dans la chapelle du
Saint Sacrement que l'on peut découvrir une chose assez
stupéfiante, il s'agit d'une vieille mais néenmoins superbe
horloge astronomique. L'horloge est composé de 90 000
pièces, un coq chante tous les midis, grâce à ses cinquante-
-deux cadrans, elle peut indiquer les levers et couchers
de soleil et de lune, elle peut également indiquer les
semaines et les mois. Cette horloge ne se remonterait
apparemment que tous les siècles !

Cette magnifique horloge possède des figurines animées
dans ses mécanismes, les figurines représentent des
personnages en train de mimer le... Jugement Dernier, ça fait
un peu froid dans le dos tout ça. Dans toutes les vieilleries
de Beauvais, c'est certainement celle ci qui est la plus
marquante à mon avis.








Pour conclure le petit tour des bizarreries de la ville,
dirigeons nous vers l'église Saint Etienne, une belle église
d'origine romane qui contient sa petite étrangeté. Le parc
est très joli, fleurie, paisible, les gargouilles ne semblent
menacer que les importuns qui blasphèmeraient contre le
Seigneur. A première vue, rien d'intrigant mais à
l'intérieur ? Faisons la rencontre de Saint Wilgeforte.







Saint Wilgeforte était une femme vertueuse et pure, un
jour ou lui désigna un époux. Pour échapper à cela, elle
implora le Ciel de l'aider et comme par miracle, des
moustaches et une barbe lui poussèrent durant une nuit et
le lendemain, le prétendant amoureux, effrayé disparu sans
plus inquéter la jeune fille. Hélas son père ne vît pas cela
d'un bon oeil et fît purement et simplement crucifier sa fille.
Un miracle à double tranchant apparemment.

En fouinant dans l'église on peut trouver une représentation
de la vierge barbue qui n'est autre que Saint Wilgeforte
(oui Saint sans "e"), ce n'est pas tous les jours que l'on peut
voir ce genre de chose que l'on penserait tout droit sortie
d'un cirque. L'histoire de cette femme à barbe prèterait à
sourire si l'on ne connaissait pas le dénouement tragique
de cette légende.








Alors certes, il n'y a pas revenants à l'horizon, ni
même de créature fantastiques tapis dans les bas-fonds
de la vieille cité, pas de monstres malfaisants enfouis dans
les sombres sous-sols ni même de malédictions cachées
dans de mystérieuses boîtes mais beaucoup de vieilles pierres
chargées d'Histoire et d'anecdotes en tout genre dont j'ai pu
vous faire part de quelques unes parmis les plus étranges qui
soient. Et même si je ne suis passé qu'en coup de vent en ces
lieux, je reste ébloui par une cité contenant bien des
merveilles mais aussi bien des mystères.


note :
Amateurs de montages photos de corps fémins,de portraits
de stars un peu coquines retouchées (embellies voir maltraitées
parfois) ou même de photographie tout court. Je vous invite à
visiter un blog teinté d'érotisme et de couleurs flashy à
l'adresse suivante :
http://myworldismine.over-blog.com/
Le blog débute, souhaitons lui bon courage.


Publié dans Hantise

Commenter cet article

LA COTENTINE 06/09/2009 18:33

encore un com évanoui..c'est usant : je disais donc qu'on raconte des histoires du même genre par chez moi..autrefois, les mères cachaient parfois l'identité des enfants, on les habillait en fille afin qu'ils échappent aux recruteurs, ou encore pour avoir le privilège de les éduquer plus longtemps, les garçons étant souvent confiés à des mains plus viriles...

LA COTENTINE 06/09/2009 18:29

l'histoire tragique de ce saint me rappelle des histoires semblables que l'on évoque par chez moi, autrefois, pour que les jeunes garçons échappent aux recruteurs, certaines familles les habillaient en fille jusqu'à..ce que la barbe leur pousse...les épouses cachaient même parfois la véritable identité de leur enfant à leur époux afin qu'il ne leur retire pas l'éducation d'un héritier...

lulu 21/08/2009 10:32

que de découverte dis dc :)
moi je trouve que dans certaine photos, on pourrait presque y rertouver les gargouilles de Quasimodo mdr :)
moi je veux croire, que même la pierre, peut être vivant :p

très jolies photos en tout cas :)
Félicitations pour cette nouvelle découverte, et pour ces récits tjs aussi intéressant et passionnant ;)

marie-josiane 20/08/2009 15:34

Très intéressant ce petit article. J'aime beaucoup l'histoire de cette pauvre Saint Wilgeforte. Quel destin tragique! Comme la plupart des Saints d'ailleurs. Les photos sont très jolies.

Muad' Dib 19/08/2009 19:30

Coucou Amaury, tes photos de la cathédrale sont impressionnantes.
Merci pour ce nouveau voyage.
Bonne soirée,