Chasseur de légendes 30

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 30


L'énigme du Nombril



Nous voici déjà arrivé au 30ème chapitre, cela me fait bizarre,
je ne pensais pas arriver à ce nombre là si rapidemment.
Pour cette fois ci, je vous emmènerai dans un endroit
insolite des Deux Sèvres, dans un lieu dit plus exactement,
Le Hérisson, le hameau qui renferme le Nombril du Monde.







Après notre petite aventure au hameau de La Guérinière,
nous nous dirigeâmes, Lucille et moi même, vers ce lieu-dit
au nom fort curieux. Qu'allions nous y trouver ? Nous ne le
savions pas encore mais plus l'on se rapprochait et plus
l'excitation grandissait, un site médiéval était tout
proche selon les indications.






Arrivés sur les lieux, un énorme mégalithe de forme arrondie
se tenait sur le côté de la route, on aurait dit un énorme galet
trouvé sur je ne sais quelle plage fantastique. Ce caillou était
surnommé La Merveille, décidément le coin contenait vraiment
des étrangetés. Plus loin nous arrivions devant ce fameux
Nombril du Monde, un panneau l'indiquait.






Un calvaire se trouvait devant nous, derrière un château
médiéval fort agé se dressait. Il devait certainement s'agir
de ce fameux site médiéval indiqué plus loin. Une étrange
sculpture se tenait entre le calvaire et le château. De couleur
pourpre, elle me fît songer quelques secondes au Démon, mais
je ne pense pas que ce soit cela, surtout que la statue d'acier
doit être bien plus récente que ce qui l'entoure.






Après avoir contemplé le petit château, nous nous dirigeâmes
vers le fameux Nombril du Monde, nous longeâmes la vieille
chapelle qui semblait aussi agée que son voisin à tourelles.
De magnifiques hortensias bleus, mauves et blancs se tenaient
sur le bord du chemin. Le coin était vraiment unique. Je pris
quelques photos de ces magnifiques fleurs avant de me
retrouver sur la petite place circulaire ou se trouvait un
étrange caillou, le Nombril du Monde.






Il est indiqué que cet endroit qui se situe dans le hameau du
Hérisson, lui même partie intégrante de la commune de Pougne-
-Hérisson, serait le poit exact à mi chemin entre La Mecque
(ville sainte d'Arabie Sahoudite, le lieu de pélerinage le plus
importante dans l'Islam) et l'île de Pâques... et là je ne
comprends pas car si l'on parle de l'île de Pâques se trouvant
dans l'océan Pacifique (qualifié comme l'endroit le plus isolé
au Monde), il y a deux choses qui me froissent.


Premièrement, s'il s'agit d'un site médiéval, ce fameux
nombril daterait de bien plus tard car la découverte de l'île
s'est faite bien après la période féodale... donc de quand
date la création de ce site ?

Deuxièmement, si l'on parle toujours de la même île, j'ai
le regret d'annoncer que la distance entre ce lieu dit et l'île
est presque trois fois plus importante que la distance séparant
La Mecque du Nombril du Monde. Vous n'avez qu'à tenter
l'expérience en regardant sur un globe terrestre (plus
parlant que la carte).






Nous entrâmes dans la vieille chapelle, un banc couvert de
dépliants et de quelques prospectus touristiques qui n'attendaient
que nous pour être lus, se tenait sur notre droite. La chapelle était vraiment charmante, la pierre usée contrastait avec les arceaux métalliques qui devaient servir en cas de réceptions et autres
évènements. Ce devait être certainement un lieu de rassemblement
pour les habitants du village et qui sait pour quelques pélerins.






Tout cela me fait penser à quelques autres mystères dont
j'ai eu connaissance grâce à Lucille et ses recherches. Par
exemple, dans le coin, on peut trouver un lieu-dit, celui de la
Motte-Tuffaut, un lieu dont la légende raconte que jadis se
tenait un château gouverné par un baron tyranique et sanguinaire
et dont les méfaits avaient terrorisé le Roi. Ce dernier se rendît
avec son armée pour anéantir l'opresseur qui menaçait une
partie de son royaume. La légende raconte qu'après une longue
bataille, le baron et ses soldats périrent dans l'éboulement de
leur propre château, hantant les lieux à jamais. On peut aussi
trouver quelques histoires de dames blanches, j'y pensait
fortement lorsque je pris en photo le magnifique calvaire
du village de Largeasse.


Pour en revenir au fameux Nombril du Monde, je n'arrive
toujours pas à savoir si ce lieu, qui il faut le reconnaître est
très attirant, assez insolite même, représente un attrape-
-touriste ou s'il s'agit bien d'une énigme à laquelle je ne
saurais répondre pour l'instant. Bref cet endroit
est un véritable mystère.


Publié dans Hantise

Commenter cet article

gribouille24 29/01/2010 12:57


fait bizar la scul^ture a coté de la croix ..


camus 29/01/2010 13:13


Euh faut que je me remémore l'article... ça devait être le nombril du monde d'après ta description. Oui je m'en rappelle, la sculpture peut paraitre étrange, il y en a d'autres à l'entrée et à la
sortie du village, je trove que ça a son charme même si je préfère la chapelle et le château. Merci pour cette critique artistique sur la sculpture, vu que je ne suis pas à fervant connaisseur non
plus mdr. Bonne journée à toi ^^


Marie-josiane 07/08/2009 16:15

Quelle étrange légende! J'aime beaucoup la photo des hortensias :)

Merlin 30/07/2009 15:28

Un nombril des plus énigmatiques que je connaisse, effectivement. Mais qu'elles sont jolies ces fleurs d'hortensias qui me font encore songer à mon périple breton : là-bas, ils sont omniprésent !

lulu 26/07/2009 01:49

Je suis contente de retrouvée notre nombril du monde :) un endroit tout particulier, qui m'a également plu et inspiré :)
Dsl pour tous ces endroits un peu dans le brouillard ... le hazard joue parfois son rôle lol ^^

ps: Les fleurs, Amaury a omis de préciser, que la pensée était directement dirigée vers sa Maman, car elles les auraient bcp aimée :)

Muad' Dib 22/07/2009 07:00

Coucou Amaury, je t'imagine bien avec un pendule et un compas en train de dessiner des cercles concentriques sur la carte du monde à partir de ce village ...
En tout cas, c'est vrai que l'endroit est très mystérieux !
Bonne journée,