Chasseur de légendes 25

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 25



Le sanctuaire maudit




A nouveau, c'est la charmante Saori qui va vous
raconter ce récit, le sien, il s'agit du manoir Himuro
qui avait déjà fait l'objet d'un article il y a de cela
un an. Un endroit fort mystérieux qui était la vedette
du jeu vidéo Project Zero, un endroit terrifiant inspiré
d'un lieu existant vraiment, place à la spécialiste !!


au pied de la montagne



Bonjour à toutes et à tous


C'est un récit que j'ai mis du temps à retranscrire,
mais que je suis aujourd'hui disposée à partager avec
vous, ma visite du manoir Himuro, pas exactement le
même que dans les jeux Project Zero 1 et 3, mais
assez ressemblant tout de même. Situé dans la
partie ouest de la préfecture de Tokyo, le manoir
Himuro se trouve près du petit village de Choko, un
endroit minuscule perdu dans les montagnes
et les forêts environnantes.


aux abords du village



Je ne vous cache pas que l'endroit parait vraiment
désolé, la forêt accentue cette sensation de perdition.
Et puis il y a quelques vieilles maisons abandonnées aux
abords du village qui font froid dans le dos. Certains
habitants ont laissés leurs habitations poussé par l'appel
de la ville et le trop faible revenu des cultures voisines.
Le manoir se dresse un peu plus haut, bien
caché par les arbres.


l'humidité et la végétation auront
eu raison de cette bicoque



Le manoir Himuro, ancien domaine d'un riche
propriétaire terrien effrayerait plus d'un européen.
Ce qu'il faut savoir c'est qu'au Japon, nous sommes
très respectueux des traditions et un temple perdu au
milieu de la forêt est un endroit sacré, plus proche de
la nature et des divinités. Un peu comme les églises et
les cathédrales qui s'élancent vers le ciel pour se
rapprocher de Dieu. Nous c'est la même chose sauf
que nous voulons communiquer avec les esprits et la
forêt, c'est l'une des forme du shintoisme. Bon
j'explique très très grossièrement je le reconnais et
puis un peu comme les autres religions, tout le
monde ne pratique pas forcément pareil. Du moins
j'exprime ma conception personnelle de la chose,
n'y voyez là aucune vérité générale.


le manoir dans le jeu



Arrivée au manoir, on peut réellement sentir quelque
chose de fort, pas forcément de mauvais ou d'hostile
mais une vraie puissance émanant des lieux. Le manoir
est austère, assez grand je le reconnais mais je ne
peux dire avec exactitude les dimensions de l'endroit
car je n'ai pas eu l'occasion de tout visiter, loin de là,
certains endroits étants fermés au public lors de
mon passage. J'ai surtout vu le sanctuaire shinto
situé un peu plus loin.


le manoir vu du jardin dans le jeu puis dans la réalité



Dans le jeu, le manoir est un lieu hanté, il appartient
également à un riche propriétaire terrien de la région.
Les habitants du village (certainement celui de Choko)
sont peu locaces et semblent craindre les abords du
manoir. Certaines légendes ont la dent dure dans les
environs comme celle qui conte l'horrible rituel shinto
auquel se livre la famille Himuro depuis des lustres,
il s'agirait de séquestrer une jeune fille vierge de sa
naissance jusqu'à son passage à l'âge adulte dans une
cellule. Pour ensuite la préparer au fameux rituel de
strangulation qui consiste à étrangler (même écarteler
plutôt) la fameuse vierge, coupée du monde auparavant.

Ce rituel affreux permettrait de sceller la Porte des
Enfers située sous le manoir car le domaine et le
sanctuaire Shinto serviraient de réceptacle à la Malice
échappée des Enfers, l'emplacement d'un tel temple
n'est pas le fruit du hasard, de même que la présence des
cinq mirroirs sacrés censé protéger la Porte des Enfers.
Le rituel est donc très long et très important pour
la famille. Séquestration, évidation des yeux par un masque
ritualiste et sacré, préparation à la mort et strangulation...
vous parlez d'un rituel.


le plan d'eau dans le jeu puis dans la réalité



Dans le jeu, le rituel échoue et le maître de la
cérémonie qui est aussi le chef de famille Himuro,
devient fou et assassine tous les résidants du manoir
en commençant par les quatre prêtres chargés du
bon déroulement de la cérémonie et du rituel dans
son ensemble. Armé de son sabre, le visage dissimulé
par le masque sacré prenant l'apparence d'un ange ou
d'un démon selon la personne qui le porte, le chef de
famille décapite les prêtres et parcours le manoir
en tuant tout le monde, avant de se donner la mort
dans la grande salle du manoir.


La Malice en profite pour s'échapper des Enfers et
prendre le contrôle de Kirie, la jeune vierge sacrifiée,
c'est son fantôme qui sera le coeur de tous les
evènements du manoir, meurtres, disparitions,
apparitions et autres bruits forts étranges. Le mal et
le désespoir sont enfermés dans ce réceptacle
humain avide de vengeance. Le fantôme est ammené
un prendre possession de l'ensemble du domaine et de
tuer tous ceux qui s'en approcherait.


la grande salle dans le jeu puis dans la réalité



Pour ma part j'ai bien visité le maoir mais n'est
rencontré aucun fantômes. J'ai quand même eu très
peur à l'intérieur puisque je m'étais d'abord essayée
au jeu auparavant. Le fait d'avoir reconnu certaines
pièces du jeu m'a mis vraiment vraiment mal à l'aise,
la grande salle en particulier, le sanctuaire shinto
également (honte à moi) même si ce lieu a une symbolique
religieuse plus importante et beaucoup plus positive.
J'ai detesté me retrouver dans le jardin alors que
la nuit tombait. C'était sur le retour, je m'apprétais à
quitter le manoir et un séjourné chez une amie habitant
dans une ville toute proche et en grande supersiticieuse
avait refusé de m'accompagner.



la salle des poupées dans le jeu puis dans la réalité



Dans le jeu il est donc question d'un romancier,
Junsei Takamine, son assistante et son éditeur, qui
disparaissent tous les trois dans le manoir alors
que le romancier effectuait des recherches pour
son nouveau livre contant l'enquête d'un inspecteur
sur les traces d'un tueur fou s'employant à un bien
étrange rituel ancestral (le rituel de strangulation) sur
de jeunes filles vierges (la vierge des cordes), hélas
tous trois disparaissent mystérieusement, l'élève du
romancier, Mafuyu Hinasaki se lance à la recherche de
son mentor pour disparaitre lui aussi. C'est à ce moment
que le jeu débute vraiment, on incarne Miku Hinasaki,
partie retrouver son frère dans cet endroit
étrange et terrifiant.

Bien sûr, rien de tout ça dans la réalité, bien que
le manoir a aussi quelques étranges histoires de
disparitions ou de morts accidentelles troublantes à
son actif. Il s'agit d'une légende locale, comme quoi
l'endroit ne serait pas très fréquentable, certains en
aurait même un peu peur (sans avoir aucune
connaissance du jeu évidemment). J'implore  votre
indulgence si vous connaissez l'histoire mieux que moi,
que ce soit la vraie ou la fictive, car je n'ai pas une
mémoire remarquable et surtout que je n'ai pas
tout entendu sur l'histoire des lieux.




le sanctuaire shinto dans le jeu puis dans la réalité



Pour en revenir à ma visite, certains lieux ont soulevé
l'effroi en moi comme la salle de cérémonie avec ses
poupées kagome et son tapis rouge, cela a évoqué en moi
des souvenirs avec des enfants jouant tranquillement
pour disparaitre sous les regards impassibles des poupées.
Le sanctuaire avec son escalier y menant (un classique
par chez nous) m'a flanqué la chair de poule, croyant voir
le spectre du romancier flotter entre les arbres à la
nuit tombante, j'ai même hésitée à toucher les cordes
(un symbole très fort dans le shintoisme) de peur que
celles ci ne m'étreigne jusqu'au sang... quelle
imagination je vous jure.

Le seul mirroir que j'ai vu m'a fortement déplu, ils
sont le reflet de l'âme et sont des passages vers
l'autre monde, ils peuvent aussi bien montrer la
vérité que d'emprisonner ceux qui refuse de la voir. Les
mirroirs étants très importants dans le jeu, je n'ai
pu m'empêcher d'exprimer un frisson. Le chemin sacré
m'a fortement évoqué le chemin de baptème avant la
Porte des Enfers dans le jeu, c'était tellement
ressemblant que je regardais parfois derrière moi
si un fantôme rampant ou un oni du même genre
ne se glissait pas derrière moi.


un chemin du jeu menant à la Gueule du démon
(la salle de la porte menant aux souterrains) et le
chemin sacré ressemblant à l'identique au chemin
de baptême menant à la Porte des Enfers



Vous l'aurez compris, je me suis fait des petites
frayeurs (voir même des grosses) en visitant le
manoir, bien sûr ça n'aurait pas été le cas si je n'avais
pas joué au jeu avant mais j'avoue que certains endroits
restent très mystérieux et m'auraient mis mal à l'aise
surtout que d'étranges histoires bien réelles cette
fois planent autour du manoir. Un souvenir vraiment
fort, moi qui n'aime pas trop les jeux vidéos, je dois
avouer avoir beaucoup aimé le jeu Project Zero (ses
suites également) et avoir eu très peur en y jouant
(comme fais tu Amaury pour rester tranquille devant
une telle histoire ?), je vous recommande vraiment de
l'essayer si vous aimez les jeux vidéos et avoir peur.
Je ne pense pas qu'il existe une version papier de
l'histoire mais si c'est le cas je vous en parlerai.


Amicalement, Saori


une image du jeu que j'aime bien



Voilà, je pense avoir fait le tour du sujet en espérant
vous avoir interessé et vous avoir donné une autre
approche de ce manoir par rapport au précédent article
remontant il y a un an. Je vous invite à lire le Spécial
Nouveau Monde
de Fei sur sa page musicale car j'ai
moi même pris beaucoup de plaisir à le faire. Je tiens à
remercier Aya, mon amie qui m'a herbergée durant au
japon avant et après ma visite du manoir et aussi Amaury
pour me permettre de m'exprimer librement tout en
enrichissant son magnifique blog.


Saori



Je vous donne rendez-vous très bientôt pour quelques
visites dont Choisy le Roi et si tout va bien Septeuil. La
prochaine chasse devrait se dérouler au musée Gustave
Moreau à Paris. Bonne journée à toutes et à tous !

Publié dans Hantise

Commenter cet article

Antoine 30/10/2009 14:46


Bonjour. Tes clichés photographiques sont superbes. Certaines sont même géniales. Je reviendrai visister ton blog plus longuement. A bientôt. Amicalement Antoine.


camus 31/10/2009 18:02


Cher Antoine, merci pour toutes tes visites et tes précieux commentaires, je manque un peu de temps d'ou mon gros retard pour publier les articles, visiter les blogs des uns et es autres et
répondre aux commentaires. Aussi je te présente toutes mes excuses pour ne répondre que maintenant mais sache que ta présence sur mon blog est plus que la bienvenue.

Merci à toi !!


condor79 03/06/2009 12:22

Très joli blog, bravo....aussi bien les textes que les photos...

Salutations
condor79

MissLulu 01/06/2009 21:47

je suis dsl du temps, a nouveau, la photo la plus effrayante est celle de la maison térassée, mais avec la poupée dépieutée ... beurk ...
bisous

Muad'+Dib 30/05/2009 10:08

Coucou et merci à vous deux pour cette superbe balade à mi chemin entre la réalité et le virtuel.
C'est super sympa de vous suivre dans ces méandres oniriques.
Bon week-end,

laetitia 29/05/2009 02:40

bon les jeux c'est pas mon dada mais il a l'aire jolie graphiquement parlant !