Chasseur de légendes 20

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 20


La fortune du Chat noir




C'est à nouveau dans la capitale parisienne que
se déroulera ce vingtième chapitre. Plus précisemment
au sein du cimetière du Nord plus communément appellé
cimetière de Montmartre. Il est situé dans le 18ème
arrondissement, au pied de la butte de Montmartre,
là ou trône fièrement la basilique du Sacré Coeur.




la partie sous le pont



L'une des particularités de ce lieu, c'est qu'un
pont enjambe le cimetière, de ce fait quelques
tombes sont constamment dans l'ombre puisqu'elles
se situent juste en dessous de cet imposant pont de
métal et de béton. A savoir aussi que dans certains
recoins, les tombes donnent l'impression d'être empilées
les unes sur les autres ce qui est assez étrange.




il y a même une partie sous un tunnel
bien qu'il s'agisse du même pont



Le cimetière de Montmartre regorge de célébrités
telle le compositeur Hector Berlioz, l'écrivain Emile
Zola, on y trouve des peintres (Edgar Degas), des
auteurs, des compositeurs (Jacques Offenbach), des
artistes (François Truffaut). Je ne montrerais que les
tombes que j'ai jugé interessantes esthétiquement et
visuellement. Citons par exemple la sépulture de la chanteuse
Dalida qui attire beaucoup de visiteurs et de curieux.




Dalida, aussi belle dans la vie que dans la mort



Après avoir présenté vaguement le cimetière,
place au récit, le mien. C'est un matin gris et
froid qui m'accompagne durant mon périple.
J'espère qu'il ne va pas pleuvoir. Je sors de la
station de métro Blanche (ligne 2) qui se trouve
juste devant le bal du Moulin Rouge et non loin du
théatre des Deux Anes, bref un endroit déjà légendaire.


Direction la place de Clichy pour tourner peu avant
et prendre la rue Rachel. L'entrée du cimetière se
trouve au fond de la rue, au numéro 20 exactement.
Je pénètre les lieux occupés par les gardiens, les
agents d'entretien et les touristes... j'allais oublier
ceux qui s'y rendent pour se recueillir. Même si
l'endroit est touristique, il s'agit quand même d'un
cimetière, silence, discretion et respect recommandés.



Petite visite des lieux









la tombe du grand législateur Osiris



Evidemment, il y a une tombe que je souhaitais
voir, il s'agit de celle de l'écrivain Théophile Gautier.
Cet homme écrit pas mal de nouvelles toutes très
belles mais parmis ces oeuvres qui m'interessent le
plus je peux dès à présent citer Le roman de la
Momie et La morte amoureuse (vampire ?) sans
oublier Le chevalier double que l'on peut retrouver
dans le livre Deux contes du XIXème siècle aux côtés
de La légende de Saint Julien l'Hospitalier de
Gustave Flaubert (l'auteur de Madame Bovary
pour ne citer que ce chef d'oeuvre).




l'une des plus belles tombes du
cimetière, celle de Théophile Gautier



Théophile Gautier est un écrivain que j'apprécie
énormément en particulier pour les trois oeuvres
précédemment citées mais également pour des
chef-d'oeuvres comme le fantastique Mademoiselle
Maupin, l'aventureux Capitaine Fracasse ou encore
le poétique Emaux et Camées. Cet homme fût
également le bibliothéquaire de la nièce de l'empereur
Napoléon III, la princesse Mathilde dont le château
se trouve à Saint Gratien (95), que vous avez déjà
pu appercevoir sur mon blog en bon fan que vous êtes.




je trouve cette muse magnifique



Après cette petite parenthèse sur l'un des
maître du fantastique du XIXème siècle,
poursuivons la visite de ce cimetière. Je parlais
d'un chat noir et d'une fortune en titre... de quoi
s'agit il au juste ? Il se trouve qu'il y a une histoire
qui circule dans le coin, que celui qui attends
le chat noir de Montmartre, trouvera la fortune et
accessoirement le bonheur. Dans le cas contraire,
si l'on trouve le chat noir, c'est en général l'inverse
qui se produit, l'année qui suivra sera frappée par
le malheur et  peut être même la mort.




qui a dit que je ne fesait que du noir & blanc ?







Je dois avouer que cette histoire de chat m'intrigue,
d'ailleurs j'aurais volontier appellé ce cimetière
celui des chats. Les chats fréquentent souvent les
cimetières parce qu'ils y sont tranquilles, qu'ils peuvent
y chasser les souris qui y rôdent et peuvent se prélasser
sur une tombe à regarder les visiteurs et profiter de
l'astre solaire quand celui ci daigne à apparaitre
pour réchauffer les pierres tombales.

Mais là, il faut avouer que les matous étaient légions,
j'en ai rencontré pas moins de 7 et je suis certain
qu'il y en avait encore de cachés. Les pauvres bêtes
n'étaient pas à la fête avec un grand escogriffe
comme moi dans les parages déambulant entre
les tombes à la recherches de quelques bizarreries.
Adieu la tranquilité quoi !




je trouve cette tombe magnifique



des chiens bien tristes



un autre chien pleurant son maître


après les chats et les chiens, voilà le
hibou... que d'animaux par ici



Je continue ma promenade dans ce lieu insolite,
à l'affut du moindre fait étrange. J'admire les
tombes sans chercher spécialement celles des
personnalités plus ou moins célèbres, ce n'est pas
mon but. Je remarque que pas mal de personnes
originaires d'Europe de l'Est sont enterrées dans
la partie nord du cimetière alors que la partie est
est plutôt réservée aux défunts de confession juive.
Comme il y en a au Père Lachaise ou à Montparnasse
mais j'avoue que cette partie surpasse les coins
des deux autres cimetières.




la tombe la plus chargée du cimetière à mon sens



C'est d'aileurs au bout dd'un chemin située dans
la partie réservée à la religion hébraique que je
trouve la tombe qui me met le plus mal à l'aise.
Je ne dirais pas le nom de cette personne par
respect d'intimité mais je peux décrire ladite
pierre tombale. Très grande avec un renfoncement
en son centre comme si il s'agissait d'une porte
vers un autre monde. Cette partie est surmontée
de trois têtes de chèvres ou boucs me fesant
penser à Baphomet sur l'instant.

Je reste planté comme un idiot devant ce mausolé
étrange, les chèvres semblent me fixer et me
mettent mal à l'aise, j'essaye toute sorte de prise
de vue, rien à faire, aucun cliché ne me convient.
Cette tombe semble desepéremment imprenable.
Je m'approche pour essayer de déchiffrer l'étrange
mot placé sur la double stèle toute de noir au bas
du monument. J'y ressent une présence...




le fameux chat noir de Montmartre



Quelle ne fût ma stupeur lorsque je vis la
petite boule de poils sombre me fixer, là au
pied du renfoncement. Le chat noir ? Peut être
bien oui. Coincidence que cette bête se retrouve
pile poil sur la tombe la plus intrigante et chargée
du cimetière. Ils sont quatre à me fixer désormais,
le chat, et les trois chèvres. Je ne bouge plus, je ne
veux pas effrayer le chat, je prends une photo
avec le plus de précaution pour ne pas faire
de gestes brusques.

Vous connaissez l'histoire désormais sur celui qui
trouvera le chat noir de Montmartre... il ne m'a pas
trouvé, c'est moi qui l'ait fait et sans le faire exprès.
On peut dire que le félin n'a pas trainé, les
mauvaises nouvelles s'enchainent depuis. Cette histoire
a été déformée mainte fois et  peut être suis je moi
aussi en train de la déformer... peut être que tout
cela est pure superstition ? Ou peut être qu'il ne
s'agit tout simplement pas du bon chat ?



Passé le choc de la rencontre, le chat me quitte
pour se mettre à l'abri et me fixer de ses yeux
brillants et méfiants, bien caché derrière une pierre
tombale voisine. Je n'ai plus rien à faire ici, j'en
profite donc pour faire un dernier tour et
découvrir quelques merveilles.




l'imposant mausolée de l'avenue Montmorency




un magnifique bas-relief dans
la partie nord du cimetière




une version éthérée de la tombe figurant
sur les photos 12 et 13 en partant du haut



Le froid se fait de plus en plus sentir... cela fait
un bon moment que j'ère en ces lieux maintenant.
Allez je refais encore quelques passages, j'y croise
un ou deux chats qui m'observe en silence. Je suis
certain de dénicher quelques dernières perles que
je vous présente ci-dessous.





la surprenante tombe du danseur étoile
Vaslav Nijinsky représenté en polichinelle




une pleureuse située non loin du
tunnel m'indique la sortie.



Après quelques phases contemplatives devant de
très belles tombes dont celle du génial Théophile
Gautier, et quelques courses-poursuites avec les
chats si nombreux et pourtant si craintifs, me voilà
sorti de ce cimetière affublé d'une malédiction,
celle d'un chat noir à qui je ne voulais absolument
aucun mal. Cela m'apprendra à toujours vouloir
tenter le diable, prière de ne pas se moquer de
lui et de ses avertissements.


C'est sur cette histoire dont vous pouvez rire
(chose à laquelle je ne me risquerait pas) que se
conclue cette visite qui se termine en demie teinte.
A cause de ma trop grande curiosité, me voilà frappé
par le malheur, la faute au hasard me direz-vous ?
La faute à pas de chance dirais-je, quelle coincidence
étrange non ? Bizarre ? Vous avez dit bizarre ?
Tiens donc... comme c'est bizarre.




Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine
sur les traces de Jean Gabin dans la ville de
Mériel, si toutefois la malédiction me le permet.


Publié dans Hantise

Commenter cet article

Armide 06/04/2010 16:51


Quel plaisir j'ai eu à te retrouver au cimetière de Montmartre. Les photos noir et blanc donnent une dimension plus adéquate aux statues parfois impressionnante, parfois burlesques, souvent
attendrissantes. La prise de la sépulture de Théophile Gauthier est un chef d'oeuvre.


camus 06/04/2010 22:18



Merci pour Théophile Gauthier et même pour le reste, ça me touche beaucoup. Je vois que la visite du cimetière t'as bien plu.



isabelle 14/09/2009 04:09

magnifique article ! Je l'ai parcouru avec plaisir au gré des mots et des images, certaines ont ce petit quelque chose qui fait que sans trop savoir pourquoi, on est ému ....

MissLulu 14/05/2009 14:18

coucou, et bien, forcé de constaté qu'envore une fois, je suis bien loin des autres, avec mes commentaires qui se font attendre, j'en suis vmt désolée ...
En revanche, merci, encore une fois, de la qualité de ton article, et c magnifiques photos :)

et en parlant de chat noir ^^, je vais en avoir une petite, que j'appelerais Selene :)
voilà bisous

Lisa 17/04/2009 07:33

erreur de manipulation

Lisa 17/04/2009 07:32

j'ai découvert ce cimetière et je m'y suis sentie bien.