Chasseur de légendes 14

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 14


Saint Michel et le Dragon



Il fallait à tout prix que je revienne sur
cet endroit merveilleux qu'est le Mont
Saint Michel, car je n'ai fait que de décrire
une ou deux légende et le mont en lui même
mais je n'ai pas parlé de mon ressenti, de
mes impressions, l'occasion était trop
bonne, vous voilà embarqués dans le 14ème
chapitre de ma saga la plus longue et qui
n'est pas prête de s'arrêter.




la photo est vieille et pixélisée mais bon



Le Mont Saint Michel est un endroit
magique, lieu de légendes les plus
fantasques, je vous avait déjà parlé de
la légende normande sur la création du
mont... par le Diable, une histoire au final
assez gentillette qui ne reflète pas
forcément la réalité. La plus connue veut
qu'un raz de marée s'abatit sur les côtes
normandes, en se retirant, les eaux laissèrent
une trace de la colère de la mer, un immense
rocher, seul vestige de ce tragique évènement.


Comme vous le savez, cet endroit est aussi
le lieu d'une mémorable bataille, celle de
l'archange Saint Michel contre la bête, un
immense dragon rouge sensé être l'incarnation
du mal, donc le diable. Et bien en arrivant
sur les lieux, je ne pût m'empêcher de penser
à cette confrontation épique et violente
malheureusement je n'ai pas apperçu de
dragon... quel dommage, l'archange lui peut
être vu de tous puisqu'il trône fièrement au
sommet du clocher de l'église abbatiale soit à
une centaine de mètres au dessus de la mer.




l'église abbatiale



Le Mont Saint Michel, en plus d'être
un lieu empli de mystères et de légendes
et aussi entouré par une nature hostile
et impressionnante comme les marées
dont l'amplitude est l'une des plus
élevée au monde (si si), on dit d'ailleurs
que la mer monte comme un cheval au
galop... peu rassurant n'est ce pas ?
Et quand la mer se retire, c'est pour mieux
laisser la baie pleine de sables mouvants.
Plus d'un touriste ou péllerin s'y est laissé prendre.


Bien sûr je vous avait déjà parlé des
fonctions du mont, il habrite un village bordé
de murailles, ainsi qu'une abbaye et une
église abbatiale, j'ai n'ai visité que peu de
choses à ce moment là, la foule y étant
pour quelque chose mais pas seulement, en
effet, j'aurais très bien pu gravir les
célèbres escaliers de dentelles mais c'était
sans compter mon indécrottable peur du vide.




 la merveille, bon ok c'est un peu sombre



Bref je n'ai pas pris de visiter les
caves, le cloître et pleins d'autres lieux
de l'abbaye, j'ai néenmoins pût faire le tour
des terrasses mais sans rencontrer le moindre
phénomène. Pourtant le lieu est chargé, combien
de moines, de péllerins et de tourisites sont
venus fouler les marches menant à la
merveille. Combien d'habitants et de visiteurs
se sont promenés ici, qui sait quels drames
ont pu se jouer ici. Guy de Maupassant nous
parle du Mont dans sa nouvelle fantastique, Le
Horla, le passage est court mais intense
car il se dégageait une atmosphère entre les
écritures du maître que c'en était palpable.


L'endroit est propice à l'imagination et
aux étravagances les plus fantasques, je
m'imaginais presque traquant l'esprit égaré
d'un pauvre religieux errant entre ses
appartements et les salles pleines
de colonnades. Pourchassé par un souflle
glacial, je me voyait déambuler dans les couloirs
sombres de l'abbaye en vue d'échapper à
mon mystérieux poursuivant. Peine
perdue, je ne suis pas entré réellement
dans le sanctuaire, honte à moi.




on redescent un peu



Combien de chose ais je manqué encore ?
Des tas, mais il fallait absolument que je vois
la petite chapelle de Saint Aubert, isolée
et face aux flots qui s'assombrissaient au
fur et à mesure que le temps passait.
Cela me fait penser qu'en repassant dans
le village, on peut y voir l'enseigne ô combien
célèbre du restaurant La Mère Poulard, très
célèbre établissement gastronomique et dont
la renommée a franchit les frontières de
notre monde. Initialement la Mère Poulard
était réputée pour ses crêpes et ses galettes, elle
fait partie des légendes entourant le mont.


La chapelle Saint Aubert est assez triste
d'aspect, surtout quand le ciel est gris
derrière, personnellement je suis très
attiré par l'endroit, isolé, d'aspect
modeste, c'est là bas que je me suis senti
le plus mal à l'aise lors de ma visite, près
de la porte close de la petite chapelle je
me suis vaguement senti observé, un frisson
glacé me traversa, il ne s'agissait pas du vent
mais de quelque chose qui me semblait venir
de l'intérieur de la chapelle, pourtant fermée
et à la fois, cela provenait de mon fort
intérieur, comme si je m'étais immaginé
quelque chose qui me mettrait mal à l'aise.
Mis à part ce petit malaise, rien à signaler.




la petite chapelle Saint Aubert



C'est pourtant sur cette grève séparant
la chapelle Saint Aubert de la tour
Gabriel que je me sens le plus inspiré, je
repense à tous ces esprits errants à travers
l'abbaye, je repense au Horla, cette
mystérieuse puissance invisible qui
hante le héros imaginé par Maupassant.
Je ne pût m'empêcher d'exprimer un
sentiment d'effroi. J'ai trop d'imagination
mais je dois avouer que cette forteresse
rocheuse perdue au milieu d'une baie innondée
à la marée haute à de quoi suciter bien des rêves.




la chapelle vue des rochers


Evidemment on peut également parler de
la légende de Tombelaine, l'îlot voisin
du mont, son nom signifie "petite tombe"...
avec un nom pareil, ça ne peut que
m'inspirer. Mais je ne vais pas me répéter
et je vous laisse y voir plus clair sur
l'article consacré au Mont Saint Michel.
Pour information, la légende date de
l'époque Arthurienne, le fameux roi Arthur
et ses chevaliers de la table ronde. Encore
une histoire passionnante je vous le dis mais
il me faut quitter ces lieux en espérant
que l'article vous plaise. J'essaye de ne pas
refaire la même chose et cela me permet
de vous remettre les photos en plus grand.




l'ilot de Tombelaine au second
plan, un lieu chargé de mystère



Et bien il me reste à dédier cet article
à La Cotentine car même si cet article ne
décrit pas un lieu se trouvant sur la pointe
du Cotentin, l'endroit n'est pas très éloigné
quand même loin de là, surtout qu'il s'agit
du même département, La Manche, un
des plus mystérieux que je connaisse.

Je tiens à vous présenter le blog de
Shenny
sur skyblog, c'est une bonne
connaissance du BAFA et elle vient de se
lancer dans l'aventure des blogs, je
l'encourage donc à perséverer et je vous
invite également à lui rendre une petite
visite, ça lui fera plaisir. Voici le lien :
http://shenny95.skyrock.com/
Vous pouvez retrouver ce lien dans la
rubrique "Sur le net" sous l'appellation
suivante, Pauline (Skyblog). Rendez-vous
pour une prochaine chasse aux fantômes
dans les rues de Beaubourg.

Publié dans Hantise

Commenter cet article

Miss Tétine 25/01/2009 23:35

le mont saint michel me rappelle plein de choses, y compris de vieux fantomes, comme quoi ... il a quand mm un certain pvr ;)
bisous

Marie 24/01/2009 16:56

Mon pauvre Joe, tu n'as pas dû bien l'explorer!

joe 21/01/2009 01:22

Pardon de casser ton truc mais j'y ai déjà été au Mont St Michel et il y avait rien de surnaturel , c'était juste un lieu très touristique avec plein de boutiques de souvenirs et autres trucs . Désolé .

Saori 20/01/2009 23:44

Très bon article comme d'habitude, je suis très séduite à l'idée de tes propositions pour le MAnoir Himuro, en attendant je prend plaisir à te lire.