Chasseur de légendes 10

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


chapitre 10


Le tombeau perdu



Au beau milieu des quartiers populaires de
Dammarie les Lys se trouve un endroit à la
fois envoutant et inquiétant, un lieu enchanteur
aussi bien pour les yeux que pour l'esprit.
L'abbaye Notre Dame du Lys se situe dans
un parc entourés de logements sociaux, elle
dégage une énergie incroyable et insoupçonnée.
Un lieu empli de légendes que je me devais
d'aller voir au moins une fois dans ma vie.



l'abbaye Notre Dame du Lys


l'arche centrale


C'est plein d'optimisme que ma meilleure
amie et moi même partont pour la ville
de Melun, le billet est cher, va falloir
rentabiliser la journée... ça commence bien !
L'abbaye Notre Dame du Lys est supposée
habriter le fantôme d'un seigneur de l'époque
féodale qui se serait jeté un soir par l'une
des fenêtres de l'édifice frappé alors de
folie, sa meute personnelle l'aurait suivi juste
après et depuis on dit que ses chiens et lui
hantent le parc et le sous bois à proximité à la
recherche d'un éventuel gibier... pourvu que
ce ne soit pas les visiteurs.

Arrivé à la gare de Melun, nous nous dirigeâmes
vers Dammarie les Lys, la ville voisine à quelques
minutes de marche seulement. Arrivés dans
la commune recherchée, nous longeâmes les
quartiers populaires pour tomber enfin sur le
fameux parc du Lys et bien évidemment son abbaye.




la fenêtre principale



l'arche délabrée



L'édifice est en piteux état, comble de
l'absurdité, certains murs sont ornés de
gravitis, un scandale et un manque de
respect évident pour un tel vestige. Une
autre rumeur veut que la désormais très
célèbre dans les pages de ce blog, Blanche de
Castille, mère de sa Louis et reine de France, soit
enterrée secrêtement dans cette abbaye.
Personnellement je n'ai pas vu de caveau, de
tombe ou quelque autre monument funéraire
dans cette abbaye mais j'avoue que de savoir
que l'abbaye Notre Dame du Lys habriterait
la sépulture (et la dépouille ?) de l'une des
reines les plus influentes de l'Histoire
de France me plaisait bien.

C'est donc, les yeux pleins d'emmerveillement
que la petite mais hélas bien trop courte visite
commence. Le tour des lieux est très vite
terminé malheureusement même si le batiment
est encore pleins de charme. Pas de fantômes
à l'horizon, il faut dire qu'il fait grand jour est
que le lieu est souvent troublé par les passants
et autres enfants qui jouent dans le parc.




l'inquiétante silhouette de
l'abbaye se profilant dans le parc



l'abbaye vue du jardin carré


Après avoir farfouillé dans les vieilles
pierres et fouiné entre les vieux murs, nous
nous sommes pris au jeu des photographies
idiotes à l'intérieur de l'abbaye mais aussi
dans son magnifique petit jardin de forme
carrée et dans ce qui devait être la nef et dont
il ne reste que quelques pieds de colonnes
témoignant de l'importance de la salle.
La folie nous aurait elle frappée ? Non je
ne crois pas mais il faut avouer que l'endroit
était propice à quelques apparitions et
autres délires surnaturels.




vue abyssale



contre-jour...


Bref, la sortie ne fût que moyennement
satisfaisante, le château Saint Ange est
privé et donc impossible à visiter, le château
des Vives Eaux habritant la Star Academy
jusqu'à cette année est trop bien gardé et
surtout trop bien caché pour en tirer quoi que
ce soit. Le château des Bouillants et sa ferme
n'ont été découvert que trop tard dans la
journée pour en espérer une visite sympathique
et l'église n'avait rien d'exceptionnelle visuellement
bref une journée en demie teinte qui s'est
ponctuée de chamailleries incessantes...




un endroit rempli de mystère cette abbaye


Oui, cette sortie s'est déroulé dans la
chamaillerie, surtout après avoir visité
l'abbaye... Aurions nous été imprégnié par
les charges négatives qui en émane ?
L'esprit fou du seigneur nous aurait il suivi
jusque dans cet étrange chemin, bien
effrayant, même en plein jour et que l'on nomme
chemin des Rôles ? Ce chemin se situe bien loin
de l'abbaye pourtant, il se situe entre la
propriété du château des Vives Eaux, la zone
industrielle et les quartiers longeant le boulevard
central qui traverse la ville. Qu'a t'il de
si particulier cet endroit ?

Et bien, il est incroyablement isolé et habrité
par des arbres et des terrains un peu sinistres...
et pourtant nous sommes en ville et la
civilisation n'est pas loin. Balançoires cassées
et rouillées, cabanons délabrés, bruits provenant de
la zone industrielle modulés par les arbres et la
distance, présence d'un chien à la mine peu
sympathique et évidemment absence de présence
humaine à part nous deux bien entendu, le chemin
fût assez long et se terminait assez
désagréablement car la terre blanchâtre laissait
de belles  traces sur le bas des pantalons et
sur les chaussures, comme de la chaux...




 quelle est belle cette abbaye tout de même


Bref, une journée qui aurait pu être bien
meilleure mais aussi bien pire, nous avons eu
de la chance d'avoir eu beau temps et d'avoir
eu la force de faire tant de kilomètres à
pied, les anecdotes fûrent nombreuses et nous
en rions bien maintenant. J'espère que cet article
vous aura plu, le prochain se déroulera au
château de Pierrefonds dans l'Oise.


Publié dans Hantise

Commenter cet article

Martine 29/07/2010 06:25


De très belles photos. Affligeant les tags sur l'abbaye.
Blanche de castille a vécu dans l'abbaye de Maubuisson et serait peut être enterrée dans celle-ci. Un intéressant billet.


camus 29/07/2010 08:39



Oui les graffitis de ceux qui ne respectent rien ni personne (et qui pourtant n'ont qu'à la bouche le mot "respect !" - à prononcer avec l'accent des banlieues siouplé) commence fortement à me
gonfler, heureusement la magie des lieux est toujours bien présente, je n'ai pas trouvé le tombeau de Blanche de Castille (qui est normalement à la basilique Saint Denis), ni le fantôme du
seigneur des lieux, qui sait un jour.



flo 25/02/2009 01:18

je suis allé avec des amis faire une expédition nocturne à l'abbaye le 14 février,vers 1h du matin et ce pendant une bonne heure.Nous n'avions rien planifié,seulement quelques jours avant j'avais lu ton article et étant dans la ville j'ai voulu en profiter et voir.Nous n'avons rien vu de particulier.Toutefois nous avons ressenti une présence,comme si nous étions surveillé.Il y avait également un chien qui aboyait mais que l'on ne voyait pas.Comme si les aboiements venaient de partout,de près comme de loin,il était impossible de déterminer d'où venaient ces aboiements.De plus 3 d'entres nous (sur 5) avons entendus des grattements.
Alors certes nous n'avons rien observé visuellement mais oui il se passe bien des phénomènes particuliers à l'abbaye de Dammarie.

Joe 08/11/2008 00:05

Ouèch

Miss Ttine 02/11/2008 11:50

Me revoilà avec un pe de retard, je le conçois, mais vieux motard que j'aimais, heu ... mieux vaut tard que jamais ^^
de magnifiques photos, et de un bon conteur, merci pour tout ^^
GROS BISOUS

Saori 30/10/2008 19:28

C'est effectivement un article très réussi une fois de plus, je n'en suis toujours pas lassée et pourtant tu sais que suis bien moins passionnée que toi dans ce sujet. Félicitations encore une fois.