Chasseur de légendes 9

Publié le par camus


Journal de bord d'un chasseur de légendes


Chapitre 9


Les tréfonds
de la mélancolie




Ce soir, je vais vous emmener aux portes de
l'Oise, dans la forêt de Coye, partie sud de la
célèbre forêt de Chantilly. Je vais donc vous
raconter ma petite aventure aux étangs de Commelle.

Le château de la Reine Blanche est un ancien
moulin de tanneurs datant de 1426, on l'appelait
alors le logis de Viarmes. En 1533 il devient
moulin à fouler le drap avant d'être transformé
en moulin à blé par e Prince de Condé (voir Journal
de bord d'un chasseur de fantômes - chapitre 1)

puis en manufacture de papier en 1787.
La propriété fut ensuite vendue et fût
appellée Moulin de la loge de Viarmes en 1823.



 le château de la Reine Blanche



Le duc de Bourbon acquit les lieux en mars
1825 et chargea son architecte Victor Dubois, de
reconvertir la loge en relais de chasse. C'est
depuis ce temps que l'édifice arbore une
architecture néo-gothique typique du XIXème
siècle que l'on peut également retrouver dans les
traveaux de Viollet le Duc commesur la cathédrale
Notre Dame de Paris (voir Journal de bord d'un
chasseur de fantômes - chapitre 3)
ou
le château de Pierrefonds (un futur article).


Les légendes sont nombreuses à commencer
par l'origine exacte du château, il s'agirait en
fait des vestiges d'un ancien château fait
construire par Blanche de Castille, la mère de
Saint Louis ou par Blanche de Navarre, l'épouse
de Philippe VI de Valois, l'un des Rois Maudits
de Maurice Druon. Rappellons que Blanche de
Castille à gouverné la France un bon moment et
qu'elle tient un rôle majeur dans mon histoire Sur
les traces de la Croix Ardente. Cette femme est à
l'origine de l'abbaye de Maubuisson à Saint Ouen
l'Aumône et du Carmel de Pontoise, une légende
coure également sur l'abbaye Notre Dame du
Lys, racontant que le site serait le
tombeau de la défunte reine.



l'étang de la Loge, bordant le château



Une autre légende stipule que le site se
trouverait à proximité d'une chausée de
Brunehaut, qui fût une reine gauloise sujette
en controverse, on la représantait sur son cheval
au galop parcourant d'antiques dédales de voies
de communications pour relier les cités gauloises
plus rapidemment et mener les armées de la
souveraine le plus vite possible à la mer, elle y
trouva la mort entrainée par sa monture. C'est
un poème du XIIème siècle qui décrit le mieux
cette histoire, on raconte depuis que son statut
de reine blanche hanterait le castel et ses alentours.

L'écrivain Chateaubriand évoque ce lieu dans
ses Mémoires d'outre-tombe, il fait allusion à
l'étrange sensation de tristesse et de mélancolie
qui émane de cet endroit, un lieu à la fois paisible
et surnaturel qui donnerait presque l'envie de le fuir.
Gérard de Nerval décrit aussi ce lieu comme chargé
d'émotions et de tristesse dans oeuvre
"Promenades et souvenirs" (1855).



le fronton du château



le château vu de la forêt


Lorsque je me suis rendu avec ma meilleure
amie sur les lieux, force est de constater
que le climat était glacial, nous étions gelés
et nous décidâmes rapidemment de nous
rendre au relais qui est fermé à la morte saison.
On nous accueilli très chaleureusement même si
le prix du hot dog était grinçant, mais nous avons
pu remedier à ce détail. Nous en apprîmes des
choses interessantes avec le propriétaire des lieux.
Bon je ne lui ai pas demandé si la demeure était
hantée mais avec un nom pareil, avouez qu'il y a
de quoi se poser la question.

Malgré le soleil éclatant, nous eûmes de la
peine à nous réchauffer et après quelques
photos de la batisse, une visite des étangs
s'imposait. Les étangs de Commelle sont aux
nombre de quatre, le plus important se nomme
l'étang de la Loge, il séparé du second par un
isthme de terre. Les trois autres étangs sont de
taille plus modeste mais répondent au même
schéma même si le quatrième est plus sauvage
car jonché de roseaux et de nénuphars.



le second étang


Nous nous contentâmes de faire le tour du
premier étang pour mieux revenir aux château.
Bon il est vrai qu'aucun de nous deux n'a éprouvé
de sentiment de mal-être ou de tristesse
comparables à ceux éprouvés par de Nerval ou
Chateaubriand même si il est vrai qu'une légère
mélancolie flottait dans ce cadre peu commun.
Nous avons tout de même noté un fait amusant (...)
aux abords du château et pas seulement dans son
ombre, nous avions remarqué une différence
de température considérable, un froid glacial
flottait autour de la batisse. Serais ce l'oeuvre
d'une dame blanche en peine ?



le fameux relais de chasse appelé
château de la Reine Blanche


Quoi qu'il en soit, la promenade fût
magnifique, ponctuée d'humour et d'anecdotes
dans une atmosphère remarquable à la limite
du surnaturel, je vous conseille de visiter Coye
la Forêt par la même occasion, l'église, le
château, les écuries ou encore le lavoir sont très
jolis (voir l'article sur Coye la Forêt).

Je vous donne donc rendez-vous pour un article
sur les légendes de l'abbaye Notre Dame du Lys
située à Dammarie les Lys, ce lieu ayant fait objet
d'une sortie et je pense que mon ressenti sur les
lieux se doit de figurer dans les pages de mon blog.
Bonne nuit à tous !

Publié dans Hantise

Commenter cet article

Merlin 15/09/2009 18:54

Je viens de relire ton article et surtout de contempler une fois encore tes photos.
Moi qui projette de me rendre prochainement aux étangs de Commelle, j'aimerais savoir si, à ton avis, le castel est bien visible en cette période automnale ou bien mieux vaut-il attendre l'hiver pour l'aperçevoir ?

camus 24/09/2009 23:05


Cher Merlin, pour tout te dire je pense que l'automne et l'hiver proposent de visions différentes mais je crois hélas que le site entrera dans la période de morte saison et le relais ne seras pas
visitable sauf si le propriétaire accepte gentiment de te faire découvrir les lieux. Tente l'automne si il n'est pas trop tard pour la période d"ouverture, sinon fais ce que ton coeur te dicte.


Merlin 23/03/2009 20:50

Quelle belle promenade !
Le récit est franchement très agréable à lire et ta plume est vraiment formidable (je suis entièrement d'accord avec le commentaire ci-dessus de "Marie").
Pour parler de tes photographies, je n'ais q'un mot qui me vient à l'esprit : excellant.
Et d'ailleurs j'en profite pour te souhaiter une excellente soirée !

Marie 04/11/2008 16:44

Ton article est génial et raconté d'une façon incomparable. Tu ferais un très bon écrivain!

Miss Tétine 02/11/2008 12:46

Je vois que mon message est bien passé ;)
continue à te ménager ^^
GROS BISOUS !!
ps: vive les PIZZAS fantômes :)

Saori 28/10/2008 21:02

Très bon article, c'est vraiment superbe comme endroit et j'ai l'impression que de nouveaux curieux viennent te rendre visite, bienvenue à Julien et Jean Christophe, leurs commentaires apportent un peu de passion et de sang neuf à ton blog. Très belles photographies sincèrement.